Bienvenue
Chroniques

Chronique d’un amour déchu (3ème partie)

Après cet échange de regard intense, nous avons prie place autour d’une table ou il y’avait une famille avec plein de marmot, nous avons passé le repas autour d’un brouhaha pas possible.

J’ai jamais compris pourquoi dans nos mariages, les familles se croyaient obligé de ramener toutes leurs marmailles.
ps pour le futur : si pas de baby-sitter, pas de mariage.

Vers minuit, moi et Sarah on dansa sur la piste; c’était quelque chose quand même, on se croyait seul au monde, on dansait le kabyle, le chaoui, sur du Claude François, on avait même pas encore 20 ans et on kiffait la vie.

Vers 2h, on est allé prendre l’air dans le petit jardin de la salle, il y’avait pas mal de monde, certains fumaient d’autres mecs buvaient tranquillement à l’abri des regards.
On bavardait avec Sarah quand Mehdi surgit derrière nous.
” alors les filles on s’amuse?
– Oui, comme des folles ! lança Sarah.
– cette robe te vas bien Syrinne.
– je lui ai répondu “merci”
j’ai même pas pu prononcer autre chose, j’étais cristallisé devant lui, mon dieu, ce type m’attirait.

Il était 5h du matin quand on décida de prendre fin à la fête, le lendemain je suis restée toute la journée a la maison à traîner dans mon lit, épuisée par la veille.

Les semaines qui suivaient furent mornes, bien sure je pensais à lui mais j’avais pas eu l’occasion de le revoir, j’alternais maison, école et boulot.

les vacances de la Toussaint arrivait enfin, j’allais pouvoir souffler enfin !

Pour célébrer le premier jour de nos vacances, on décida Sarah, iméne et moi, d’aller à la vogue.
On mangeait de la barbe à papa tout en essayant d’attraper un ourson dans la machine à arnaque, tu essayes je ne sais combien de foi d’attraper un ourson qui en vaut en réalité même pas 1 euros.

Sarah me donna un coup de coude, en me soufflant à l’oreille,” il ya Mehdi la bas, regarde”.
Effectivement il était là, avec ses potes, ils riaient comme des ânes.

Sarah se précipita vers eux ( je la hais parfois), ” hey ! qu ‘est ce tu fout là !”
il s’avança vers nous, nous salua avec sa main, il inséra une pièce dans le manège et en un temps record, il saisie une peluche qu’il me donna.
“merci, c’est sympa”, voila les autres mots qui sont sortis de ma bouche.

Il me dit, “sa te dit d’aller faire un tour avec moi” et là iméne répondit à ma place” bein bien sure qu’elle peut ! attend on a dit à nos parents on rentre à 22h il est que 21h!”. J’avais juste envie de lui dire que 22h c’est dans une heure.

C’est ainsi que je me retrouva seul avec lui, j’ai dit aux filles qu’on se retrouvait à l’entrée de la vogue à 21h45 et me voila posé à une terrasse avec lui à boire un coca.
Dans ma tète, je me disais que j’étais complètement folle, j’avais peur d’avoir donné l’image d’une fille qui avait cédé trop vite et d’un autre coté je me disais qu’il fallait que je me décoince un peu :

“Parle moi de toi Syrinne un peu, je ne sais rien de toi !
– moi non plus, je ne sais rien de toi.
– Mehdi 23 ans, je bosse avec mon père au resto familiale, boxeur à mes heures perdus, je suis pas intéressant
– moi encore moins, je pense, Syrinne 19 ans, étudiante en immobilier, c’est tout.
– je suis ure qu’il y a beaucoup de chose à dire sur toi.
on a passé notre temps à bavarder de tout et de rien, je crois que je les juger trop vite, j’ai trouvé qu’il avait un humour fin et qu’il était pas si arrogant que sa.
Il me raccompagna au point de rendez-vous avec les filles et sur le chemin il me donna son numéro
” je vais pas faire le mec relou parce que c’est pas mon genre, mais si t’a envie de me rappeler, fais-le, parce que tu me plais”.
je pense qu’a ce moment là je suis devenu rouge comme une tomate.

Les filles voulaient tout savoir de cette entrevue, je leur raconta dans les moindres détails, elles étaient encore plus enthousiasme que moi “Syrinne, l’intello avec Mehdi, le beau boxeur ! qui l’aurais cru”. Là je trouvais qu’elle s’emballai vite, parce que il ne s’est rien passé du tout.

Le lendemain j’ai lui ai envoyé un message “très sympa cette entrevue avec toi” voilà il avait mon numéro !! j’en revenais pas.
J’attendais maintenant ce qu’il allait me répondre.

syrinne06

Leave a Response

Chargement...
Aller à la barre d’outils