Bienvenue
Couple

Comment surmonter une rupture amoureuse ?

comment-surmonter-une-rupture-amoureuse

Peut-on un jour se remettre d’une désillusion amoureuse, quand on la vivait intensément, passionnément et sans limites, en pensant qu’on allait vivre le reste de sa vie avec cette personne avec laquelle on rompt ? Comment faire et quoi faire pour vaincre cette déception amoureuse ? Surtout quand cette rupture est le fait de la personne à qui on faisait confiance, celle sur qui on compte le plus, celle sur qui reposent nos futurs projets.

Comprendre la cause

Il est essentiel de comprendre le comment et le pourquoi de cette rupture. Pourquoi en est-on arrivé au point de non retour. Cela aidera à mieux appréhender le futur. Le deuil d’une relation devient d’autant plus difficile à entamer que l’être aimé ne donne aucune explication logique, ou pire, refuse toute communication. Quand certains choisiront le silence radio à cause d’une trop grande souffrance, d’autres n’hésiteront pas à utiliser sciemment cette “technique” par vengeance, égoïsme afin d’accentuer la souffrance du partenaire. Dans ce cas, sachez d’avance que cette personne ne mérite pas les sentiments que vous lui portez. Quel qu’en soit la cause, il faut accepter cette rupture, bien qu’elle soit douloureuse, angoissante et très difficile à vivre. Parce que, plus on a de réponses à nos questions, et moins la douleur sentimentale sera difficile à vivre.

Les étapes à traverser

Lors d’une peine d’amour, comme toutes les peines de la vie, on vit un véritable deuil, le deuil d’une relation. Le processus de deuil commence au moment de l’annonce de la rupture. Une bonne compréhension des étapes à traverser, aide à surmonter cette rupture.
On se sent, au départ, incrédule et la douleur emmène à vouloir se protéger.
On est en état de choc et on renie la réalité de cette séparation. Cela mène la plupart du temps à vouloir récupérer l’être qui vient de partir en essayant de faire des voire même des concessions auxquelles nous ne croyions pas auparavant.
On est en même temps la proie de nos émotions qui s’expriment par la peur, la colère, la culpabilité, le vécu dépressif. Ces émotions sont tout à fait normales et sont le signe de la progression du deuil. Mais, une fois qu’on surmonte tout les tumultes créés par les émotions, on a tendance, généralement, à ressentir un besoin de récupération. On se sent, certes, épuisée, mais on commence à gérer le quotidien autrement, par une implication plus profonde dans la prise de décision au quotidien, l’organisation des tâches qui nous incombent, et surtout, la prise de conscience  de ce qui vient d’arriver dans notre vie.

Les moyens pour surmonter la rupture

On commence à voir se dissiper la douleur causée par la rupture amoureuse, et on commence à voir les événements avec plus de lucidité. On peut même envisager cette rupture comme une opportunité de changement dans notre vie. C’est là qu’on est amenée à faire le bilan de ce qu’il s’est passé dans notre vie, et, de redéfinir nos relations avec autrui :

Accepter les émotions désagréables
Ce qu’on ressent comme émotions désagréables ( au sens psychologique ) sont personnelles. Elles nous appartiennent. Le sentiment d’insécurité, d’injustice, la colère, la dévalorisation, l’humiliation, la peur, la culpabilité doivent être acceptés et il est plus profitable pour soi, de ne pas les combattre. Certes il est très difficile d’affronter ces émotions, mais il est préférable de les accepter pour ne pas perdre toute ton énergie à vouloir les faire disparaître.

Extérioriser et exprimer les émotions
Il est bénéfique, voire essentiel d’exprimer ses émotions, une fois l’étape du déni consommée et dépassée. Que cela soit de la tristesse, de la colère ou le mélange de moult sentiments, il ne faut surtout pas les enfermer en soi, mais faire de sorte à les extérioriser. Pleurer, peut beaucoup aider, alors ne retiens pas tes pleurs. Pour exprimer ses émotions, on peut le faire par écrit ou verbalement. Ne jamais hésiter à se lâcher, quand on est en présence d’une personne de confiance qui nous tend son oreille.

Compréhension de ce qui nous est arrivé
Il faut faire le bilan de ce qu’on a vécu. Comprendre le pourquoi du choix de la personne avec qui on était en relation. Aviez-vous des signes précurseurs de son changement ? Quelles ont été ses qualités, ce qui nous a plu en elle. Qu’est qu’on recherchait dans cette relation. Que souhaiterait-on reproduire avec un autre partenaire ? À l’avenir, quelles erreurs souhaiterait-on éviter ? Si on s’en sens capable, utiliser cette expérience pour mieux se connaître et être en mesure de savoir ce qu’on souhaite vivre dans les prochaines relations amoureuses.

Avoir de la patience
Le temps arrange les choses ? C’est une litanie souvent entendue, mais qui n’est d’aucune utilité pour surmonter la douleur. Mais, dans le cas d’une rupture, le temps peut constituer un allié pour se reconstruire. Bien qu’il soit souvent difficile de lâcher prise et de laisser le temps faire son œuvre, celui-ci finira tranquillement par venir à ta rescousse.

Prendre soin de soi
Dans les circonstances entourant la rupture, il est important de prendre soin de soi: c’est le moment de prendre le temps d’explorer ce qu’on souhaite faire et ce qui est bénéfique pour nous en fonction de nos priorités et besoins. Toutefois, on doit faire attention aux moyens utilisés pour gérer les émotions difficiles et éviter de souffrir. En effet, consommer de la drogue ou de l’alcool ou encore se lancer tête première dans une nouvelle relation peuvent sembler des manières de prendre soin de soi, mais elles sont plutôt des façons d’anesthésier sa douleur. Bien que ces moyens semblent attrayants à court terme, ils ne seront pas utiles à long terme. Ils peuvent même devenir nuisibles et retarder la guérison en nous empêchant de vivre la perte. Ainsi, on doit penser à des choses qui font du bien dans le présent. Penser à ce qui nous faisait bien nous sentir avant ta rupture : être avec des amis, notre famille, faire de l’activité physique, voyager, lire, et bien d’autres loisirs.

Rester toujours active
Il est très important de demeurer active même après une rupture. En effet, le fait de conserver ses activités scolaires, sportives, sociales et familiales prévient l’isolement. Ces activités vont permettre également de ne pas passer la totalité de votre temps à ruminer la rupture. On peut également utiliser l’occasion créée par la rupture pour s’engager dans de nouveaux projets.

Solliciter l’aide de son entourage
Durant la période suivant une rupture amoureuse, il est normal d’avoir envie de parler de ce qu’on vit et de souhaiter en reparler encore et encore. À cette fin, il est essentiel de choisir une personne de son entourage qui sait se taire et écouter. Dans ces moments difficiles, il est beaucoup plus facile de se confier à un proche qui ne jugera pas ce que nous sommes en train de vivre. Le confident idéal (et très précieux !) est la personne qui saura être concernée par notre peine sans la minimiser et sans non plus s’apitoyer sur notre sort.

L’aide du milieu professionnel
Au besoin, il peut être pertinent de consulter un intervenant en santé mentale ou encore un professionnel de la santé, autrement dit un psy… Ce type d’aide peut être complémentaire à celle reçue par les gens de notre entourage. Il est principalement important de consulter un professionnel si les symptômes de la peine d’amour s’apparentent de plus en plus aux symptômes dépressifs, si notre état général se détériore ou si nous nous surprenons à avoir des pensées suicidaires.

Il est vrai que la rupture amoureuse est une expérience douloureuse. Il s’agit d’une période de remise en question à plusieurs égards. Il est important de se rappeler que chaque personne surmonte une séparation à son propre rythme. Il ne faut pas oublier qu’on a besoin de temps pour faire le deuil de notre relation, tout comme une plaie a besoin de temps pour cicatriser. En faisant confiance, en reconnaissant nos propres ressources et en ayant recours aux différents moyens proposés, nous pourrons surmonter plus facilement cette expérience difficile.

Sarah Kenida

Leave a Response

Chargement...
Aller à la barre d’outils