Désir d'enfant

Quelle contraception après un accouchement

contraception

L’arrivée d’un enfant peut être l’occasion d’une réflexion sur votre contraception. Dziriya.net vous aide à y voir plus clair.

Après un accouchement, la maman doit se reposer et aucune sexualité n’est souhaitable avant le délai de 40 jours recommandé par la religion musulmane. De toute façon, pendant cette période les lochies (saignements des suites de l’accouchement) sont présents et sont un rempart à une sexualité normale. Ce délai passé, votre désir renaîtra et votre conjoint aura le souhait de vous retrouver. C’est à ce moment qu’il vous sera nécessaire d’utiliser une contraception fiable.

La survenue des premières règles après l’accouchement est variable d’une femme à une autre, certaines peuvent avoir un retour de couches au bout de 6 semaines, d’autres au bout de 6 mois. Il faut savoir que l’allaitement retarde le retour de couches mais il faut être vigilante car l’ovulation survient avant les règles. Donc l’allaitement ne vous protégera pas systématiquement d’une nouvelle grossesse.

La contraception que vous choisirez devra être adaptée à vos attentes, à votre rythme de vie et à votre état de santé. Elle doit être aussi compatible avec l’allaitement si vous allaitez bien-sûr !

De toute façon, il existe trois grands types de contraceptions :

Les méthodes contraceptives hormonales

Vous gérez vous-même la prise de votre contraception, vous devez être méthodique et ne pas avoir la tête en l’air !

Il existe la pilule classique dite “estroprogestative” qui est la plus utilisée, elle associe deux hormones, un estrogène et un progestatif tous les deux de synthèses. Il existe également la pilule microprogestative qui ne contient que le progestatif de synthèse, cette pilule se prend sans pause, elle est recommandée pour les femmes allaitantes.

L’anneau vaginal, comme la pilule, associe deux hormones qui sont délivrées en continu et qui passent par la circulation sanguine. L’anneau s’utilise 3 semaines et 1 semaine de pause est nécessaire.

Il existe enfin le patch qui associe toujours les deux hormones de synthèse. Ces hormones sont délivrées en continu et passent dans la circulation sanguine. Le patch se garde une semaine et doit être mis pendant 3 semaines. Il faut 1 semaine de pause.

Les méthodes de contraceptions longues durées

On retrouve le dispositif intra-Utérin en cuivre, il est placé dans l’utérus par votre gynécologue. Il est constitué d’une armature en plastique et d’un fil de cuivre. Le Système Intra-Utérin quant à lui est constitué d’un réservoir qui délivre un progestatif, il est également placé dans l’utérus. Pour celles qui ne tolèrent pas le stérilet, il existe l’implant, celui-ci est placé sous la peau, il délivre en continu un progestatif dans la circulation sanguine.

Les méthodes barrières

Il y a le préservatif qui impliquera votre conjoint. Le préservatif féminin est une autre alternative, il se présente sous la forme d’un disque souple en latex, il doit être placé au fond du vagin afin de recouvrir le col de l’utérus.

Il existe enfin les spermicides qui se présentes sous différentes formes (crèmes, ovules ou gels) et qui doivent être placés dans le vagin avant l’acte.

Les méthodes naturelles

Pour celles qui ne peuvent pas employer une méthode de contraception dite classique, il existe la bonne vieille méthode du retrait. Ici, le partenaire doit se retirer juste avant l’éjaculation. Pour une meilleure efficacité, vous pouvez l’appliquer avec le calclul de l’ovulation en notant la date de vos règles chaque mois. Si vous avez des régles régulières, vous pourrez estimer votre date d’ovulation. Mais si vous voulez être sûr de votre date d’ovulation, il faudra prendre votre température chaque jour pour constater une légère augmentation de votre température corporelle au moment de l’ovulation.

Dans tous les cas, une consultation post-natale est fortement recommandée, ce sera l’occasion pour vous de faire le point sur ces méthodes et de faire un bilan de santé.

Répondre