Tendances mode

Dress code : un air d’Orient à Paris

La capitale française, emblème de la mode et de l’élégance, attire continuellement les fashionitas du monde entier. Ces dernières profitent des semaines de la mode pour exposer leurs toilettes toujours plus originales. Chez Dziriya Magazine on est davantage sensible à celles qui subliment leur look avec des pièces traditionnelles maghrébines.

Le burnous, un vêtement mixte d’essence berbère et typiquement algérien, symbolise le mieux la distinction, le charme et l’élégance maghrébine. Le burnous est aujourd’hui un vêtement qui a acquis ses lettres de noblesse dans toutes les classes sociales. Porté en toute occasion, dans toutes les régions et par toutes les classes sociales, ce vêtement prend des airs luxueux lorsqu’il est brodé ou façonné dans des matières nobles et précieuses. Il se porte blanc pour les grandes occasions (notamment pour les marié(e)s) et noir ou marron pour le quotidien. Ci-dessous, le burnous défile fièrement à Paris lors de la Fashion Week.


Photo prise au Jardin des Tuileries pendant le défilé Valentino en septembre 2015.

Le burnous inspire également les créateurs des grandes maisons de couture. Alnert Elbaz, d’origine marocaine, aime le mélange des genres. Pour sa collection automne/hiver 2015-16, il mixte deux styles diamétralement opposés : la cavalière chic et la tendance bédouine, amazigh. Le résultat est saisissant.


Collection automne/hiver 2015/2016 Lanvin par Albert Elbaz

Le caftan, autre tenue représentative du grand Maghreb, n’est pas en reste. Les plus grandes maisons de couture l’ont célébré tout au long de ces dernières décennies. D’Yves Saint Laurent à Lauvin, tous on voulu donner à ce vêtement une envergure internationale sans qu’il ne perde de son aura.

Ci-dessous, la blogueuse libanaise Lana El Sahely du blog L’armoire de Lana porte fièrement un caftan dessiné par Alber Elbaz.


Caftan de la collection Lanvin automne/hiver 2015-2016 porté par la blogueuse Lana El Sahely

La rédaction – 14/12/15

Tags : caftan

Répondre