Bien-êtreSpiritualité

Faire du sport pendant le Ramadan : bonne ou mauvaise idée ?

Pratiquer un sport sans s’alimenter, sans boire, et surtout en période de forte chaleur est-il permis ou utopique, mettons-nous notre santé en péril ? Dziriya Magazine a enquêté et a démêlé le vrai du faux !

La pratique d’une activité sportive à jeun élimine prioritairement les sucres et les acides gras circulant dans le sang, puis puise dans ses réserves de graisse, et de protéines, lorsque l’individu cherche à perdre du poids c’est un moyen efficace qui porte assez bien ses fruits. Mais durant le Ramadan, cette longue période de jeûne entrave indéniablement l’organisme qui constate un déficit énergétique.
Cette carence en énergie altère la santé de l’individu et se manifeste par une fatigabilité, un épuisement physique important et un trouble du rythme cardiaque qui peut être dangereux.

Le Docteur Patrick Bacquaert, vice-président et médecin-chef à l’IRBMS, et consultant en médecine du sport et sport santé en France, met en garde sur le danger de l’hypoglycémie qui se traduit par des baisses d’énergie accompagnées d’état de nervosité, de tremblements, d’une faim impérieuse, de vertiges, de troubles de l’équilibre, nausées, vomissements, maux de tête et une glycémie, ou le « taux de sucre » dans le sang, inférieur à 3,5 millimoles par litre (mmol/l) au moment où les symptômes surviennent. Cette hypoglycémie peut provoquer le coma, voire…la mort.
Pour prévenir l‘hypoglycémie il faut consommer des sucres lents (pâtes, riz, …) mais comme l’explique de nombreux spécialistes il est recommandé de le faire environ 3h avant de débuter son sport mais cela semble contradictoire avec le précepte religieux puisque l’individu ne peut pas manger avant la rupture du jeûne au Maghreb…

Dans ces conditions, comment concilier les recommandations des spécialistes et la pratique réelle d’une activité physique pendant le jeûne ?

Tout d’abord, on le répétera jamais assez mais il faut privilégier une alimentation saine qui inclut des sucres lents et surtout pendant le Ramadan car ils permettent de tenir dans la journée et éviter les fameux coups de barre !

Nous vous conseillons de pratiquer des activités physiques de très faibles d’intensités voire modérées, en prenant le temps de se reposer entre chaque séance et de ne pas excéder les 30 minutes par jour pour éviter tous risques.
Certains sports sont recommandés pour ne pas mettre en péril votre santé pendant le mois du Ramadan.
Ainsi le yoga et le Pilates seraient deux sports approuvés pour leurs efficacités et permetteraient de travailler en profondeur le corps sans négliger sa santé ! D’ailleurs ils sont très bien pour entretenir le corps de la femme lors de la rééducation du périnée post-natal pensez -y !

Enfin, vous pouvez toujours pratiquer de la marche et autres randonnées pédestres à condition de choisir la bonne heure, l’idéal le matin très tôt pour éviter de vous transformer en fennec sous les fortes chaleurs de l’après-midi !

Le Ramadan est certes un mois où l’on se restreint de manger mais on ne doit pas pour autant s’abstenir de bouger ! Alors, exit la position de l’étoile de mer affalée sur votre lit que vous maitrisez tant !
Quelques soient les sports que vous envisagez de pratiquer le seul mot d’ordre est la modération ! Vous pouvez toujours profiter de ce mois béni pour vous lancer dans une bonne hygiène de vie en vous lançant un nouveau défi qui pourra perdurer dans le temps Insha’allah !

Ouarda Boudehane – 12/06/16
Crédit photo : bonninstudio / 123RF

Tags : ramadan

Leave a Response

Chargement...