Bien-être

Humeur : Soyez optimiste, c’est bon pour votre cœur

etre optimiste

Les hommes qui évaluent comme faible leur risque de maladie cardiovasculaire pourraient vivre plus longtemps que ceux qui sont plus pessimistes d’après une nouvelle étude.

Êtes-vous êtes du style à voir la vie en rose ? Si oui, continuez, vous êtes sur la bonne voie pour vivre longtemps !
Selon une étude publiée dans Annals of Family Medicine, une bonne dose d’optimisme peut aider à contrôler les risques cardiovasculaires.
Les chercheurs ont suivi 1678 femmes et 1138 hommes pendant 15 ans. Les participants, âgés de 35 à 75 ans, n’avaient pas de maladie cardiaque au début de l’étude. Ils ont du évaluer leur propre risque d’avoir une attaque cardiaque dans les 5 ans à venir : faible, moyen ou élevé. Par ailleurs, les chercheurs ont estimé eux-mêmes le risque d’avoir une attaque cardiaque dans les 10 ans à venir de chaque participant grâce à l’échelle de Framingham.
Au bout de 15 ans, 98 participants sont morts de maladie coronaire ou d’accident cérébrovasculaire. L’équipe de chercheurs a trouvé que les hommes qui pensaient avoir de faibles risques étaient 70 % moins susceptibles que les autres hommes de mourir d’une maladie cardiovasculaire, même avec leurs risques réels pris en compte. Cette relation n’a pas été trouvée chez des femmes cependant.
Pourquoi cela ne marche pas pareil pour les femmes ? Selon Robert Gramling, docteur en médecine, les entrevues ont été faites en 1990, lorsque la maladie cardiaque était encore considérée comme une « maladie d’homme ». Ainsi, même les femmes qui pensaient être plus susceptibles d’avoir une maladie cardiaque ne se sentaient pas beaucoup menacées.
Selon Robert Gramling, cette étude doit être prise en compte par les médecins lorsqu’ils discutent des risques avec leurs patients.

El Moudjahid

Répondre