Santé

Hypothyroïdie : le bon régime à adopter !

hypothyroidie-le-bon-regime-a-adopter

L’hypothyroïdie est une maladie se traduisant par la diminution des niveaux d’hormones thyroïdiennes dans le plasma sanguin. Les symptômes de cette maladie chronique sont multiples et variées, ils sont souvent d’ordre physiologiques (frilosité, prise de poids, rétention d’eau, teint pâle, peau sèche et perte de cheveux) mais aussi et surtout émotionnels (fatigue importante, épuisement, dépression ou anxiété) …

La glande thyroïde située à la base du cou a un rôle fondamental puisqu’elle sécrète des hormones qui ont pour but de réguler tous nos métabolismes (digestion, rythme cardiaque, température du corps…).

L’hypothyroïdie est une maladie chronique qui ne peut être soignée. Elle est simplement traitée grâce aux substituts hormonaux indispensables au malade. Les causes de cette pathologie sont floues même si la majorité des spécialistes s’accordent à dire qu’elle peut être déclenchée par un afflux de stress, ou un choc émotionnel. D’autres pensent que les perturbateurs endocriniens pourraient en être la cause … Quoi qu’il en soit cette maladie n’a pas un caractère de gravité mais nécessite une prise en charge régulière (avec une échographie annuelle, des prises de sang régulières pour vérifier son taux de TSH). Pour aider votre thyroïde, vous devez impérativement adopter une alimentation saine. Suivez les conseils nutritionnels de la rédaction de Dziriya.net pour protéger et stimuler votre thyroïde.

Avant tout vous devez savoir qu’une personne atteinte d’hypothyroïdie doit pratiquer une activité physique quotidienne, car l’exercice physique stimule la glande thyroïde naturellement.

Pour bien fonctionner, une thyroïde a besoin d’iode. Ce nutriment se trouve dans le sel, mais aussi dans d’autres aliments comme les algues (bio!), le poisson, les fruits de mer, oeufs, amandes, concombres, bananes, abricots, petits pois, pommes ou encore le persil … Vous devez consommer ces aliments régulièrement pour que votre thyroïde puisse absorber la quantité nécessaire d’iode. En revanche, il existe des aliments qui bloquent l’absorption de l’iode comme les choux (chou-fleur, chou de Bruxelles et chou), brocoli, soja, haricots, épinards et pêches. Vous devez aussi éviter l’eau du robinet, les aliments préparés et raffinés. Il convient donc de les éliminer de votre alimentation.

Leave a Response

Chargement...
Aller à la barre d’outils