Couple

Il est jaloux à l’excès : des algériennes temoignent

Elles sont mariées, fiancées ou fréquentes simplement quelqu’un, mais leur moitié est d’une jalousie limite maladive. Au départ, cela leur paraissait flatteur, voir rassurant pour certaines, mais lorsque la jalousie envahie le quotidien, elle devient difficilement supportable. Elles racontent …

Sonia, 21 ans et fiancée depuis quelques mois, nous raconte qu’au fil des semaines, elle a progressivement décelé un comportement envahissant de son futur-époux qui la considère déjà comme sa propriété.

“Mon fiancé veut tout savoir de moi, je dois lui rendre des comptes sur mes moindres faits et gestes ! Je l’aime et j’appréciais quand il voulait savoir ce que je faisais, d’ailleurs c’est en partie ce qui m’a attiré chez lui. Mon ex était différent et cela me déstabilisait. J’avais l’impression qu’il n’était pas vraiment amoureux, alors du coup, lorsque j’ai rencontré Morad, c’est son intérêt pour moi qui m’a mis en confiance. Je suis rapidement rentrée dans son jeu car je trouvais cela naturel mais aujourd’hui, je le supporte de moins en moins et j’envisage même de rompre mes fiançailles. “

Nouria, 26 ans, souffre également du comportement de son compagnon qui focalise sa jalousie sur son ex. En effet, elle lui a avoué avoir eu un “EX” mais elle a rapidement regretté sa franchise … Aujourd’hui, elle se dit “stigmatisée”.

“Il est constamment en train de me poser des questions sur mon ex qui était mon premier amour. Nous sommes restés 5 ans ensemble donc je ne pouvais pas lui cacher une relation aussi longue sachant que tout le quartier était au courant. Il n’aurait pas eu de mal à le savoir donc j’ai préféré qu’il l’apprenne par moi-même. Depuis, il me pose régulièrement des questions bizarres sur notre relation. “Comment était-il avec toi? Pourquoi vous avez rompu ? Pourquoi vous ne vous êtes pas mariés ?”. Le pire c’est qu’une fois il m’a même posé des questions sur notre supposé intimité. Même s’il sait que je suis vierge, il voulait savoir si j’avais fait des choses avec lui. Un jour, il a même osé me demander de lui décrire ses parties intimes. Depuis, un malaise s’est installé entre nous, je me pose pleins de questions ! Au quotidien, il n’est pas très très jaloux, mais ma relation passée l’obsède ! J’ai beau lui expliquer qu’il est le seul que j’aime, qu’il est le seul à hanter mon esprit, il n’y a rien à faire. Aujourd’hui, j’ai baissé les bras.”.

La jalousie est tout à fait saine et acceptable jusqu’à un certain stade. D’ailleurs qui n’a jamais rêvé d’être et d’avoir toujours été le seul qui compte pour l’être aimé. Mais lorsqu’elle devient maladive, la jalousie peut devenir un cauchemar aussi bien pour celui qui la subit que pour celui qui la fait subir car ce trouble trouve sa source dans le désir de posséder l’autre. Cette volonté de rendre l’autre dépendant affectivement traduit en réalité une dépendance affective de la personne jalouse.

En plus, la plupart du temps, il est difficile, voir impossible, de faire comprendre à l’autre qu’il dépasse les limites. Il ne comprend pas que vous avez pu avoir une vie avant lui. A ce stade, la jalousie est pathologique et elle doit être traitée avec sérieux.

Cette tendance à la possessivité exacerbée peut cacher un problème lié à l’enfance. Souvent, les enfants chouchoutés et qui accaparaient entièrement l’attention d’un de leur parent peuvent avoir des comportements déviants à l’âge adulte. C’est pour cela que le parent doit montrer à son enfant qu’il n’est pas sa seule source d’amour, le parent peut aimer une autre personne, son travail, sa passion… L’enfant comprend alors qu’il ne peut pas être aimé exclusivement et uniquement par l’autre.

Le jaloux peut aussi exprimer un complexe. Il peut penser que son rival a des atouts qu’il n’a pas et que donc, il ne sent menacé car il ne se croit pas être digne de l’affection qu’il reçoit. Le fait qu’il demande à tout savoir de la relation passée dans le moindre détail peut aussi être une source de jouissance.

En somme, le jaloux ne peut pas guérir, il peut seulement apprendre à maîtriser ses sentiments. Il doit donc apprendre à s’aimer et apprendre à s’épanouir par lui-même.

Répondre