Bien-être

La boutique Charme d’Orient à Paris

charme dorient paris

Yasmina Zerroug a ouvert son premier institut de beauté oriental “Charme d’Orient” à Paris il y a plus de 10 ans, ses produits 100% naturels ont su séduire les parisiennes stressées. Forte de son succès, elle vient même d’ouvrir une seconde boutique.

La beauté c’est sa passion, elle a commencé à élaborer elle-même ses produits de beauté, notamment la fameuse cire dépilatoire au miel, c’est d’ailleurs son produit phare.

Ses yeux pétillent à l’évocation de son soin du désert à base de savon noir, qui purifie la peau, le rhassoul, qui lave et adoucit la peau sans assécher et une pluie de fleurs d’oranger et d’eau de roses. Quant à son masque minéral blanc, elle ne livrera pas la recette qui est top secrète, on sait juste qu’il y a du miel et de la gelée royale. Le masque restaure les cellules de la peau, les régénère, et donne un teint perlé à la peau.

Yasmina défend farouchement le 100% naturel pour ses produits qui sont préparés au dernier moment. Elle refuse de rajouter des conservateurs. Elle explique par exemple que si on ajoute un produit chimique dans ses soins à base de boutons de rose, la rose perdra son âme, le produit ne parlera plus de la même façon sur la peau.

Ses soins font aussi du bien à l’âme, lors des soins, les émotions, les sensibilités se révèlent explique-t-elle.

“Les produits font parler la peau, les masseuses ont des mains qui dansent sur les visages” mime-t-elle, “les soins sont des remèdes, ma mère me disait : “Ma fille, si tu te sens pas bien, occupes-toi de ta peau. La peau a quelque chose à voir avec le spirituel, il y a de la poésie derrière les gestes des esthéticiennes qui font voyager, et derrière les produits, qui viennent du désert. Ils ont, au naturel, des couleurs incroyables comme la pierre rose, par exemple, qui donne un blush fascinant.”

Si les femmes se pressent dans son salon, ce n’est pas que pour les produits, c’est qu’elles y trouvent aussi une ambiance particulière. “Je voulais que l’endroit fonctionne comme une maison”, indique Yasmina, qui prête attention à chaque détail. Parfum d’ambiance, musique douce, thé à la menthe… On retrouve chez elle la même convivialité que celle d’un hamman.

“J’utilise les recettes transmises dans les hammams. Le bain de vapeur, c’est l’institut de beauté régulier pour les Maghrébines! A Alger, c’était la sortie royale, on y allait entre copines, on mettait nos plus belles robes…”.

Répondre