Culture

La chedda, tenue princière de l’ancien Royaume Zianide

Tlemcen est incontestablement la ville la plus riche du Maghreb au niveau vestimentaire. La ville a offert de magnifiques tenues au patrimoine algérien dont la chedda, le kaftan tlemceni, el rda (une tenue qui dérive de la chedda) et la blousa mansoria. Les trois premières tenues se caractérisent surtout par le port de bijoux et de perles de manière abondante. …

La plus symbolique est la chedda dont l’origine est très ancienne (elle remonterait bien avant l’arrivée des andalous à Tlemcen), c’était la tenue protocolaires des princesses tlemceniennes d’antan. Aujourd’hui, ce sont les mariées qui ont la chance d’être des princesses l’espace d’une soirée en la portant. A Tlemcen et sa région, le port de la chedda est une institution quasi “sacrée”.

Bien que magnifique, la chedda est très difficile à porter, les mariées ayant du mal à la porter plus d’une soirée, elle est aussi longue à habiller. Pour palier à ce problème, des femmes sont spécialisées dans l’habillage de la chedda.

Les différentes pièces constituant la chedda

Le costume de Tlemcen est constitué d’un caftan en velours court richement brodé. Sa coupe n’a pas évolué et reste très traditionnelle, ainsi les manches larges sont constituées de tulle et agrémentées de perles, de paillettes et brodées.

Comme le caftan est court, on ajoute une longue jupe (ou robe) en tissu fin et brillant que l’on appelle Rda. Les femmes mettent ensuite une autre robe de soie et de fils d’or. En mettant ensuite autour de la taille une foutha « m’taqqla » qui porte des rayures en soie dorée. Par dessus ce vêtement, il y a le kaftan court travaillé avec de la fetla. Ce vêtement est magnifié par la présence de nombreux bijoux de perles qui viennent couvrir la poitrine de la mariée, appelées Johor.

La chedda ne serait pas complète sans une couronne en forme de cône brodée de fetla (fil d’or fabriqué à Tlemcen) appelé Tedj (qui signifie “couronne” en arabe). On orne le front d’un collier d’or ornée de pierres précieuses qu’on appelle Zerof. Plus haut, il y a le Djbin. Les grandes boucles d’oreilles perlées sont appelées Lkorsa.

10 commentaires

  1. c est une tenue princière sublime qui ne risque pas de disparaitre du jour au lendemain comme prétend ellis car elle est bien ancree dans les traditions tlemceniennes même les futures mariées de la nouvelle génération avec leur haut niveau d études revent et insistent pour porter cheddah le jour de leur mariage.
    cette tenue a depasse nos frontières puisque elle est portée par des jeunes mariées en Europe et jusqu au canada bien sur par les gens de l ouest et plus particulièrement les familles tlemcenniennes soucieuses de sauvegarder les traditions de leurs ancêtres

  2. pas vraiment soumia13, sa depend des femmes… en plus je pense que quand la femme voit son mari entrer et lui essuyer les joues, je pense qu’elle oublie tout!!!!!

  3. alam C la femeuse chedda du henné je l’ai portée en 1993 et realisée par ma chére soeur ainée qui est justement mariée à un tlemcenien donc j’ai eu la méme franchement rien ne vaut nos tenues traditionnelles C splendide rawaà merci en plus les femmes de tlemcen sont trés belles C vrai et elles la porte bien à bientot houda

  4. je trouve ça tres jolie et ça me fait plaisir de voir qu on a des cotumes et traditions aussi bien représanté mais malheureusement ces traditions disparaissent jour apres jour car nos cotumes ont laissé place à la mode et les tandances actuelles et ça par contre ça fait mal par ce que dans peu de temps ils vont s éffacer,tout ça c est beau et chaque jeunne fille (algerienne) réve du jour ou elle va porter des tenues comme chedda par example,moi aussi je réve de porter nos tenues traditionels et j éspére avoir l occasion et comme je suis avec un tlemcenien j éspére porter un jour chedda merci au magazine dziriétté.

  5. J’adore cette tenue tant traditionnelle, moi-même de l’ouest algérien ; j’ai porté CHEDDA le jour de mes fiançailles qu’on appelle EL HENNA et aussi le jour de mes noces ou j’ai fait le cortège avec chedda ensuite je me suis changé (blousa, karakou offert par mon mari, constantinoise, kaftan) et enfin la robe blanche. Et même le jour du mariage de mon frère j’ai accueilli la mariée en chedda….Je suis très très traditions

  6. ana nmout 3liha je l’est mise 10faoi aprés mon mariage de diférente couleur doré et argenté ma mienne elle et mauve argent

  7. Je n’aime pas. C’est trop lourd et vraiment pas pratique. Mon Dieu quelle souffrance ! Jamais je ne l’apporterai !

Répondre