Bienvenue
Cheveux

La coloration au henné : mode d’emploi

puhhha

Le henné est une coloration naturelle, utilisée depuis des millénaires, qui ne doit pas être employée hâtivement. Si vous êtes pleine d’incertitude mais que vous désirez franchir le cap, cet article est fait pour vous !

Pour pouvoir appliquer une coloration au henné, votre chevelure doit être saine de tout traitement (coloration chimique, lissage brésilien, permanente…). Sinon, il faudra attendre au moins six mois. Le cas de figure reste identique si vous voulez passer du henné à la coloration chimique, même si vous utilisez un henné 100% bio, car le henné va empêcher la coloration de soulever les écailles pour pénétrer dans la fibre et ainsi modifier les pigments.

Donc si vous prenez la décision de colorer vos cheveux au henné, vous devrez complètement changer de routine capillaire. Impossible de jongler d’une coloration au henné à une coloration chimique aussi simplement car les deux colorations teintent les cheveux d’une manière totalement différentes. Si la coloration d’oxydation pénètre à l’intérieur des écailles du cheveu, le henné, grâce à un puissant colorant appelé “lawsone” va gainer et envelopper le cheveu de sa couleur.

Attention, nous parlons ici des hennés que l’on trouve traditionnellement dans nos marchés et qui, pour la plupart, contiennent du sodium picramate. Ce sel métallique sert à renforcer la couleur rouge. En plus d’être un allergène, il est aussi cancérigène. Donc si vous optez pour un henné 100% biologique, inutile d’attendre six mois. Vous pourrez même appliquer votre henné quelques jours après une coloration chimique. Si vous êtes en Algérie, renseignez-vous auprès de votre pharmacien ou de votre herboriste. Pour les Dziriyatnautes de France, il existe de nombreux sites fiables où vous pourrez vous procurer du henné de qualité. Quoi qu’il en soit, si vous n’êtes pas sûre de la qualité de votre henné, attendez quelques mois.

Les avantages du henné

Autant le dire, les avantages sont nombreux. Avant d’être une coloration, le henné est un soin qui permet de raviver la couleur naturelle d’une chevelure. Il l’enrichit de reflets nuancés roux, acajou et fortifie les racines. Alors que la coloration chimique va détruire le pigment naturel de votre cheveu, le henné va le renforcer et réguler la production de sébum. Le cheveu est plus souple, brillant, grainé, éclatant de santé et ses fonctions vitales sont préservées. Si vos cheveux sont très abîmés, vous constaterez au fil des utilisations une chevelure plus vigoureuse et plus volumineuse.
L’autre avantage non négligeable : Il va nettoyer et purifier votre cuir chevelu mais également le protéger des agressions extérieures.
Enfin, la couleur se magnifiera avec le temps, à l’inverse des colorations chimiques où souvent, la couleur devient terne au bout de quelques shampoings.

Quel henné pour quel résultat ?

Les deux seuls hennés qui existent sont le henné naturel (Lawsonia inermis) et le henné neutre (Cassia obovata).

Le neutre s’utilise en soin car il ne colore pas les cheveux. Mais il sera intéressant de l’associer avec d’autres plantes. Par exemple, il se mariera à merveille avec la poudre de camomille pour raviver l’éclat d’une chevelure blonde. Mais attention, si vous avez les cheveux décolorés, vous pourrez vous retrouver avec des reflets verdâtres même si le henné est neutre !

Le henné naturel a pour principale molécule le lawsone qui est un tanin. Le résultat de cette application variera selon le type de henné (du Rajasthan (la meilleure qualité), d’Égypte, de Tazarine…) et la nature de vos cheveux. Le résultat est très aléatoire : vous pourrez vous retrouver avec de légers reflets cuivrés, acajous ou roux ou des nuances plus vives. Après chaque coloration au henné, le résultat sera plus intense et lumineux.

Le henné d’Égypte est le plus clair, il donne un résultat cuivré sur une base foncée. Le henné Tazarine est un peu plus foncé mais donne la même coloration. Le henné du Pakistan (Jamila) donne une coloration plus foncée avec des tonalités rouges. Le henné du Rajastan possède un fort pouvoir colorant, il permet des nuances maronnées ou roux foncés.

Les autres hennés sont des mélanges avec le henné et des plantes colorantes.

Il existe des hennés avec un mélange de henné et d’autres plantes tinctoriales (colorantes). Par exemple, le henné noir contient de l’indigo (Indigofera Tinctoria). Il donne une chevelure brune avec de magnifiques reflets. Attention cependant à éviter le henné noir contenant du PPD (paraphenylènediamine : une substance chimique très allergisante).

Le henné blond : En général, c’est un mélange de henné neutre et de fleurs de camomille. Il ravive l’éclat du blond naturel.
Le henné châtain : il existe une large palette, on peut réaliser du henné châtain de perse, du henné châtain doré, miellé, cuivré… On associe le henné naturel au broux de noix ou à l’amla.
Pour une couleur plus rouge, le poudre de garance est à conseiller.

En bref, selon le mélange utilisé, vous pourrez obtenir des reflets très variés. Quelque que soit le henné utilisé, choisissez le toujours bio avec la mention BAQ. La teinte du henné étant translucide, le résultat sera aléatoire d’une chevelure à une autre. Sur une base foncée, vous obtiendrez de jolis reflets acajous, auburn mais plus le cheveu sera clair, plus vous aurez de chance d’obtenir une nuance orangée. Après, vous pouvez associer le henné avec différentes plantes pour obtenir un beau blond (si vous êtes blonde) ou un beau brun.

N’hésitez pas à faire un test sur une mèche pour avoir un aperçu du résultat.

Comment l’appliquer et à quelle fréquence ?

Si vos cheveux sont très abîmés, appliquez un bain d’huile une semaine avant de passer au henné. Laissez-le poser toute la nuit.
Pour préparer la mixture, choisissez des matériaux (récipient, cuillère, pinceau…) non métalliques, en bois ou en verre. Évitez l’aluminium pour recouvrir vos cheveux lors du temps de pause. A la place, préférez le cellophane qui évitera à vos cheveux de se dessécher.

Au moment de l’application, habillez-vous d’un vêtement que vous n’aurez pas peur d’abîmer. Appliquez un peu d’huile d’olive sur un coton et appliquez-le sur votre front et vos tempes pour éviter de les teinter lors de l’application.

Voici la recette de base pour un henné naturel :
200 g henné naturel pour une chevelure à mi-longueur
1 agent nourrissant comme un yaourt nature ou du miel
150 ml de liquide acide (au choix jus de citron ou d’orange ou vinaigre de cidre)
Un petit verre d’eau

Évitez d’ajouter de l’huile dans la mixture car ce dernier a tendance à empêcher le henné de se fixer sur le cheveu. Les liquides acides, quant à eux, vont aider au développement de la couleur.

Versez le henné dans un récipient en plastique puis ajoutez de l’eau chaude par petite quantité. Mélangez au fur et à mesure pour éviter les grumeaux. Vous ne devez pas obtenir une pâte trop liquide. Ajoutez ensuite le liquide acide afin de libérer le pigment coloré. Recouvrez votre récipient d’un plastique puis laissez reposer une heure. Avant l’application, détendre la pâte avec le yaourt ou le miel.

Appliquez votre henné sur cheveux propres mèches par mèches, à l’aide d’un pinceau, en insistant sur les racines. L’application doit être suffisamment épaisse. Ensuite, frictionnez avec les mains (recouvertes de gains) puis enroulez votre tête de cellophane. Laissez reposer minimum 30 minutes mais vous pouvez le laisser plusieurs heures si vous souhaitez une couleur plus intense. Ensuite, rincez méticuleusement vos cheveux afin d’éliminer toutes les particules qui s’accrochent (pour préserver vos canalisations, remplissez un seau d’eau puis plongez vos cheveux dedans afin d’éliminer le maximum de henné, jetez ensuite ce seau dans les toilettes). Évitez de faire un shampoing après le henné, mais plutôt la veille. Si vos cheveux sont trop secs après le henné, appliquez un shampoing très doux.

Ensuite, attendez 3 jours pour laver vos cheveux afin que le henné puisse s’oxyder à l’air libre. Pour un bon entretien, on évite d’utiliser des shampoings ou masques avec silicones.

Vous pouvez appliquer le henné tous les deux mois. Au fur et à mesure, les nuances orangées seront plus voyantes.

Le henné sur cheveux blancs

Vous craignez de vous retrouver avec des cheveux poils de carottes ou avec des fils de cheveux orangés si vous avez quelques cheveux blancs ? Pas de panique, il existe une astuce toute simple pour couvrir les cheveux blancs. Il suffit d’appliquer le henné en deux étapes.

1 – On se teint les cheveux une première fois avec un henné naturel. On laisse poser 2 heures puis on rince.

2 – On applique immédiatement après le henné Indigo (mélangé à du henné naturel) qu’on laisse poser deux heures également. On obtient un beau brun cuivré.

Dziriya.net

Leave a Response

Chargement...
Aller à la barre d’outils