Actualités

L’enlèvement du bébé Rithadj résolu par la PJ d’Annaba : Les ravisseurs avaient prévu de le vendre pour 200 millions de centimes

Selon une source sûre de la sûreté de Annaba, une association de malfaiteurs composée de cinq individus ont été à l’origine du kidnapping du nouveau né de la clinique «Sainte Thérèse» à Annaba, la veille de la fête de l’Aïd El Adha.
La même source précisera que le motif de l’enlèvement était que la bande de malfrats a prévu de vendre le bébé pour un montant de plus de 200 millions de centimes. La bande de kidnappeurs, à leur tête un homme d’une trentaine d’années avait conclu le marché avec une personne qui a fait commande pour, visiblement adopter d’une façon illicite la petite Rithadj.
A l’issue d’une enquête minutieuse déclenchée par les services de la police judiciaire de la ville de Annaba, les membres de l’association de malfrats a été mise hors d’état de nuire avec l’arrestation de son chef de file la fin de la semaine dernière.
Présentés devant le procureur de la République près le parquet de Annaba, le présumé ravisseur a été placé sous mandat de dépôt au même titre qu’une vielle femme de 65 ans qui serait, selon notre source, la tête pensante du groupe mis en cause. Entre autre, les premiers éléments de l’enquête ont fait état que la vieille femme s’est mise d’accord avec deux jeunes filles âgées d’une vingtaine d’années pour mettre la main sur le bébé de trois jours à peine comme première étape du plan et que la veille femme se chargerait du reste toute seule en vendant le nouveau-né pour la somme indiquée.
Heureusement que la célérité des policiers a fait échouer le plan machiavélique des présumés ravisseurs.
En sus du jeune et de la vielle dame mis sous mandat de dépôt, nous avons appris que deux autres complices ont été écroués par le magistrat instructeur alors qu’une cinquième personne, avocate de son état a été mise sous contrôle judiciaire en attendant sa comparaison devant le tribunal de compétence.

El Moudjahid

27/12/09

Leave a Response

Chargement...
Aller à la barre d’outils