Haute couture

Les racines Marocaines de Alber Elbaz pour Lanvin

La maison de couture française Lanvin est la plus ancienne maison encore en activité. Alber Elbaz en est le directeur artistique depuis 2001. Ce juif marocain, né à Casablanca, a voulu témoigner son attachement à son pays avec des clins d’oeil récurrents et soutenus à son Maroc natal.

Son envie de retrouver sa souche s’est sans doute révélée suite à son hommage à Jeanne Lanvin au Musée Galliera à Paris. C’est aux Beaux-arts que le directeur artistique a choisi de présenter sa collection de prêt-à-porter automne/hiver 2015-2016. Les mannequins ont paradé tels des amazones semblables à des nomades du Sahara.

Même si la collection est très actuelle, le styliste suggère subtilement des codes vestimentaires liés au Maroc avec des rappels très caractéristiques : des capes, des capuches, des gilets… la passementerie qu’on retrouve sur les caftans peaufine la tenue, des tissus d’inspiration amazigh ou des matières qui réchauffent et permettent d’affronter le froid perçant de l’Atlas avec élégance (les gilets au mouton bouclé ou en poils de chèvre).

Si la référence au royaume est bien présente, la cavalière est également honorée avec une série de bottes, de pantalons et de vestes d’équitation.

La femme Lanvin est tantôt une cavalière chic, tantôt une nomade du désert. Entre les deux, notre coeur balance !

Dziriya.net – 14/03/15

Tags : caftan

Répondre