ChroniquesPsycho

L’évolution de soi

levolution de soi

J’ai tant ruminé pour écrire ce sujet, trouvant plusieurs idées, lesquelles choisir ? j’efface ce que j’écris à chaque fois, ne sachant plus qui suivre, pourtant cela peut paraître facile même logique. L’évolution de soi, que-ce que l’évolution de soi ? Voici la réponse :

Cela dépend de chacun de nous, sûrement pour l’un d’entre nous c’est de réussir et gravir les échelons du travail, ou bien pour l’une d’entre nous c’est réussir l’éducation des enfants. Nous tous essayons d’atteindre un objectif bien déterminé qui est d’avancer dans la vie mais nous le faisons en suivant des chemins différents.

Pourtant cette question ne persistait pas aussi fortement jadis, si bien que les grecques l’ont étudiés d’une façon spéculative dans l’ontologie, ce sujet a eu une progression timide à travers les siècles toujours derrière un rideau philosophique sans aucune base réelle.

La progression de soi ne se fait connaître qu’à partir des années cinquante en persistant que chacun se devait d’aller au-delà de ses propres limites, des scientifiques se sont penchés sur la question en reliant l’atteinte de l’objectif au bien être de la personne, en démontrant que l’être humain ne se sent bien et moins stressé qu’en atteignant un certain degré de satisfaction de soi, donc, des réponses à ses attentes. Toujours autour de cette question, on trouve le célèbre Docteur Phil, psychologue, qui précise que pour atteindre n’importe quel objectif qui mènera vers une satisfaction de soi, il faudra suivre un stratagème bien élaboré : la vision, la stratégie, la volonté, être réaliste, et la flexibilité. Ces cinq règles de base sont aussi adoptées par l’écrivain Paulo Coelho dans son livre « comme le fleuve qui coule » qui les reprend en se basant sur son parcours personnel.

Le propagandiste Mustafa Hosni qui n’en dément pas, ajoute à toutes ces règles de base dans son émission « ils t’ont mentis en te disant ». L’évolution de soi selon le chemin qu’à suivit le prophète Mohamed (SAW), donc ouvrez l’œil surtout si vous êtes fan de ce « daiya », il trace un plan en centrant « ALLAH », en expliquant qu’en dépit de la volonté pour réussir, il faut avoir la foi, partant de là, il faut apprendre la religion sous toutes ces facettes en s’aidant avec les citations (al dhikr) quotidiennement, en s’avançant dans le savoir on finit par pratiquer la croyance d’une façon correcte (en utilisant les rites, les comportements positifs, le perfectionnement du travail en complétant le tout avec le volontariat).

Quand on lit ces étapes afin d’évoluer une ou plusieurs facettes de notre vie, on se dit qu’en fin de compte c’est simple pour réaliser ses objectifs, mais la réalité peut-être plus brutale, on peut rencontrer plusieurs embûches, des chutes et des rechutes, mais sachez mes amis(es), que cette chute peut s’avérer bénéfique afin de mieux réussir, le verset 216 de sourate al-baqara dit :

« Or, il se peut que vous ayez de l’ aversion pour une chose alors qu’ elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.»

Les points communs entre ces points de vues sont imminents, on aperçoit toujours l’obligation d’avoir cette volonté pour avancer. Dans l’ontologie, la progression et le développement de soi passe par le travail de la personne au niveau interne, en ce basant sur cette pensée « seul l’effort sur soi même, apprend à vivre et à conquérir ». C’est seulement après avoir réussit cette étape qu’on peut s’attaquer à nos objectifs sans en faire une fixation, parce qu’il faut accepter le fait de pouvoir perdre : le gain absolu n’existe pas aussi l’échec absolu n’existe pas,  il faut donner tout ce qu’on a et attendre le résultat et accepter ce dernier qu’il soit bon ou mauvais. On arrive alors à en tirer des basiques essentiels… Donc prenez ces étapes en considération :

  • Travaillez sur vous-même.
  • Faites vous confiance, en vous rassurant que vous pouvez gagner. Ayez la foi en Allah et en vous-même, parce que vous êtes capables, nous sommes tous capables, Thomas Edison a cité « si nous faisions tous ce que nous sommes capables de faire, nous en serions abasourdis »
  • Soyez optimistes, car la route vers l’objectif est longue et semée d’embûches, il faudra vous munir de vos plus beaux sourires à la vie ainsi qu’un moral d’acier.
  • Soyez patient, car même si vous fournissez assez d’effort, dans quelque cas, il faut attendre que la vie soit prête à vous récompenser.
  • Soyez déterminé, ne lâchez pas prise au premier échec, n’oubliez pas que la vie ne serait pas ce qu’elle est maintenant si les gens ont lâché au premier obstacle.

Enfin, je conclus en insistant sur le fait de ne jamais abandonner et avancer tout simplement, peu importe le résultat, parce qu’en vous réveillant le matin, vous saurez que vous vous donnez à fond pour vos rêves ainsi vous n’aurez pas de regret car ce n’est pas faute d’avoir essayé, je termine cette note par la citation de Bernard Werber qui a dit

« Il ne faut pas penser à l’objectif à atteindre, il faut seulement penser à avancer. C’est ainsi, à force d’avancer, qu’on atteint ou qu’on double ses objectifs sans même s’en apercevoir».

Ayadi Zineb

Répondre