Couple

Mariage d’amour ou mariage arrangé ?

Je vous épargne les sermons des parents : « Ya benti il est temps de penser au zouedj (mariage) »

Ma mère ne peut s’empêcher de jouer les agences matrimoniales

« Tu sais, benti, j’ai ma copine elle à un fils ingénieur, il est sérieux, gentil, tu vas voir, On va vous présenter tous les deux, vous allez bien vous entendre»

Ma mère veut à tout prix me présenter quelqu’un ! Elle a toujours le fils d’une copine, un cousin éloigné, un ami de la famille, qu’elle aimerait me présenter. Et parfois, je dois vous avouer que, je me demande si ce n’est pas la meilleure solution…

Laisser les parents nous presenter quelqu’un sans se prendre la tête. Au fil des échecs et des rencontres qui n’aboutissent à rien, on fini par perdre espoir et se demander si les rencontres arrangés ne sont pas le moyen le plus sur de faire des rencontres sérieuses.

Nos parents sont bien, pour la plupart, issus de mariages arrangés, et la majorité d’entre eux, ne se connaissaient pas ou à peine quand ils se sont mariés…

Aujourd’hui ils sont pour la majorité d’entre eux, encore ensemble… Alors que bon nombre de mariages d’amour se finissent en divorce au bout de 2 ,5 ,10 ans …

Que doit-on en conclure ? Qu’elle est la solution pour une union solide et durable… pour un mariage réussi et heureux ?

Je ne connais pas le pourcentage exact de divorces en France et en Algérie mais il n’a jamais était aussi élevé qu’aujourd’hui, et comme par hasard au moment même ou les mariages d’amour sont les plus nombreux…

Qu’est ce que cela veux dire ?

Je commence à douter et à me poser de nombreuses questions. Et si le mariage d’amour n’était pas la meilleure solution ? Et si on n’était pas, nous même, les plus aptes à choisir notre futur conjoint ?

Peut être qu’on n’a pas assez de recul pour, justement, juger si un homme est compatible avec nous pour une vie commune. Peut être qu’on n’est pas à la recherche des bons critères.

À l’époque de nos parents et grands parents c’était beaucoup plus simple. Une femme repérée une jeune fille au hammam ou à un mariage. Elle se renseignait sur elle, sa famille, sa réputation. Et si c’était une bent familia, on venait la khtob directement. Ou alors c’était une voisine, une amie de la famille, une cousine.
Bref dès qu’une maman repérait une fille bien pour son fils, on venait khtob au domicile.

Pas besoin, pour la fille et le garçon, de se fréquenter plusieurs mois voir plusieurs années avant de se marier.

Aujourd’hui ça ne se passe plus comme ça. Les garçons et filles se connaissent, sortent ensemble et au bout d’un certain temps (1 an, 2 ans, voir plus) ils décident de se marier… ou pas ! Et oui le risque c’est que certains restent 2, 3, 4 ans ensemble pour au final se séparer, car ils finissent par se rendre compte qu’ils ne s’aiment plus, ne sont pas compatibles.

Rester plusieurs années avec quelqu’un pour qu’au final ça n’aboutisse à rien… c’est un peu du gâchis !

Oui, parfois je me dis que le mariage d’amour n’est pas la meilleure solution. Aveuglé par la passion et les sentiments, on ne voit pas les defaults de l’autre, on n’a pas assez de recul pour juger de la compatibilité ou non.

Alors quoi ? Je baisse les bras et j’attends qu’on vienne me présenter quelqu’un de sérieux qui voudrait m’épouser ? Se serait ne plus croire en l’amour et ça je ne peux m’y résoudre. Et puis en réfléchissant bien, je me dis que nos parents n’avaient pas forcement le choix.

À l’époque c’était ainsi et pas autrement. Peut être que s’ils avaient eu ce choix ils auraient opté pour un mariage d’amour.

En observant mes parents je me rends compte que malgré le fait qu’ils se connaissaient à peine en se mariant, ils s’aiment aujourd’hui. Ils ont des sentiments l’un pour l’autre et un profond respect mutuel.

Même si, au départ, l’amour n’était pas forcement là, que ce n’était pas la raison de leur union, il est apparu et c’est installé et développé au fils des années. Alors dans le fond, que se soit un mariage arrangé ou non, le ciment du couple reste l’amour et le respect mutuel que les époux se portent. Que l’amour soit là avant le mariage ou qu’il apparaisse après l’union, il reste la base d’un couple solide.

Et si il y’a moins de divorces chez nos parents que chez les couples d’aujourd’hui, la raison est peut être à chercher ailleurs. Peut être est-ce parce qu’aujourd’hui, à la moindre difficulté, au moindre obstacle, les couples préfèrent choisir la solution de facilité, la séparation. Au lieu d’essayer de surmonter les épreuves et les problèmes.

Parce que c’est en traversant ces épreuves que le couple se solidifie, que l’amour devient plus fort et plus profond.

Alors de mon coté, je ne choisirais pas la solution de facilité. Laissez mes parents me choisir mon futur époux se serait baisser les bras. Certes mes parents se sont mariés sans se connaître, et sans être amoureux, mais à l’époque ils n’avaient pas vraiment le choix.

Et aujourd’hui c’est formidable parce que nous on a ce choix. On a la chance de pouvoir épouser un homme qu’on aime, qu’on a connu, et qu’on apprécie déjà. Il faut profiter de cette chance que n’ont pas eue nos parents. Malgré ça ils ont réussi leur mariage et ont su traverser les difficultés de la vie de couple.
Alors à la question mariage d’amour ou arrangé je répondrais bien sûr d’amour… et un peu de raison… 😉

Chronique de Samira Aouam, avril 2008

Répondre