Haute couture

Menouba et sa collection Cirta Julia

Rym Menaifi est une créatrice qui a su s’imposer comme une protagoniste majeure sur la scène de la mode algérienne. Elle a habillé quelqu’une des plus grandes Dames que compte l’Algérie dont la défunte Warda. C’est lors du très selec défilé de l’Oriental Fashion Show que Rym a choisi de présenter sa collection 2016. Initié par Hind Joudar depuis plus de 10 ans, l’Oriental Fashion Show a le mérite de mettre en lumière, en marge de la fashion week parisienne, les artistes maghrébins et orientaux les plus prometteurs du moment.

Cette collection est un véritable retour au source pour Rym, après Les femmes d’Alger dans leurs appartements, thème de sa dernière collection, elle revient aux origines même de son identité : La ville du rocher, la ville des ponts suspendus, revisitant l’histoire millénaire de cette ville qu’est Constantine, anciennement Cirta.

Une panoplie virtuose et complète, des robes en velours inscrites aux filigrane de fil d’or, un véritable travail d’orfèvre, incrustées de pierres et de perles, un savoir faire ancestral jalousement gardé par les artisans de cette ville. Des vestes Karako à épaulettes délurées, vibrant dans différentes matières, les velours toujours, étoffe de prédilection de la styliste, mais aussi des satins de soie, des taffetas, rehaussées de broderie comme une signature, un cryptogramme de torsade de fil métallique, déclinées dans des ton bronze, or vieilli et argent.

Des combi taille haute, des pantalons à l’ampleur saroual, des jupes aux formes généreuses. Une collection charmante, pétillante qui multiplie les clins d’œil, un mix de références entre andalou, ottoman, baroque, victorien, des lignes années 80, des fourreaux aux dos dénudés années 40, une sensualité sachant brillamment allier raison et plaisir.

La couleur se veut précieuse comme les pierres, vert émeraude, rouge rubis, saphir, citrine, jade, hematite…..

02/08/16

Leave a Response

Chargement...