Couple

Mon homme critique sans arrêt mon physique

Parce qu’elles ont changé leurs habitudes , ou encore qu’elles n’aiment pas être tirées à quatre épingles certaines femmes essuient quotidiennement, les reproches de leurs hommes quant à leur apparence physique. Subissant les remarques désobligeantes et comparaisons dégradantes, de leur compagnon, elles confient à Dziriya, leur désarroi.

Les apparences comptent beaucoup surtout de nos jours. Les hommes sont d’ailleurs très sensibles à la beauté, ce n’est pas nouveau. Au quotidien, ils ont droit à un défilé de femmes toutes plus apprêtées les unes que les autres, dans la rue, au travail, dans les transports… Bien qu’en couples ou mariés, certains reconnaissent ne pas être indifférents aux charmes des autres femmes et aimeraient retrouver leur moitié aussi jolies, en rentrant à la maison. Pas toujours évident, me direz-vous, d’être constamment sur son 31, surtout quand il s’agit de s’occuper en même temps, de la maison, des enfants…Et pourtant, il est important de prendre soin de soi pour pouvoir entretenir l’étincelle qui brille dans les yeux de nos hommes. Il y’a une différence entre voir sa femme dans des pyjamas difformes, les cheveux décoiffés et le teint terne et la voir se parer de vêtements sexy et saillants, les cheveux resplendissant et la mine radieuse. Bousculer les habitudes de temps en temps, empêcherait sûrement les brimades de certains hommes.. Inutile d’en faire trop, rafraîchir sa coupe de cheveux, poser un joli rouge sur ses lèvres, souligner ses yeux d’un trait de khôl ou d’eye-liner, arborer une jolie tenue pour rompre avec la routine suffirait, parfois à égayer une journée… Des petites attentions qui démontrent à l’homme qu’on ne se néglige pas et qu’on a encore envie de lui plaire, même aux fourneaux et avec une tonne de lessive à laver.

Kenza, 35 ans, mariée, un enfant


«Il me reproche de ne plus être aussi coquette qu’avant»
«Depuis que je suis maman, je me suis un peu relâchée de ce côté-là. Non pas que je me délaisse, mais je dois avouer ne pas être aussi pointue dans les détails. Avant de tomber enceinte, j’étais une grande adepte du nail art, par exemple et cela plaisait beaucoup à mon mari. Depuis que notre enfant est né, il y’a deux ans maintenant, j’ai moins de temps à accorder à ce type de pratique. Je porte moins de bijoux, je colore moins mes cheveux… Il me reproche de ne plus être aussi coquette qu’avant. J’essaye de faire des efforts, mais avec le travail, la semaine, les corvées ménagères et surtout le temps accordé à mon petit, je ne parviens pas à être régulière dans mes rituels beauté. Lorsque je veux surprendre mon mari en portant mes plus jolies tenues… Je suis tout de suite rattrapée par la fatigue. Je remets tout au lendemain mais le lendemain, j’ai encore de nombreuses choses à réaliser. M’octroyer quelques moments de détente serait impensable, d’autant que ma priorité reste mon enfant»
, confie la jeune femme.

Si certaines avaient l’habitude d’être tirées à quatre épingles, avant qu’un événement ne survienne dans leur existence. En revanche, pour d’autres l’aspect physique semble avoir toujours été relégué au second plan.

Nadia, 32 ans, mariée, trois enfants


« Il ne comprend pas pourquoi je n’accorde pas d’importance au physique »
«Être belle c’est bien, mais cela ne signifie pas pour moi, user d’un tas d’artifices pour y parvenir. Je n’ai jamais été très portée sur le maquillage et les tenues ultras sexy. Cela ne signifie pas que je n’ai pas de style, mais il est propre à moi, et surtout n’est pas dicté par les tendances modes… D’ailleurs, cela inquiète mon home qui ne cesse de me faire remarquer que je ne suis pas assez féminine. Lorsque l’on regarde la télévision par exemple, il me dit souvent : «tiens pourquoi n’essayes-tu pas cette coloration, ce rouge à lèvres ? Je te verrais bien dans cette tenue»… Il me dit ces paroles quand il est de bonne humeur, mais quand il est énervé par exemple, il utilise un autre langage. «Regarde toi, cette tenue te va comme un sac, regarde ton visage»… Il peut devenir très méchant, il en arrive à me faire pleurer, mais pas à me faire changer, car j’estime que l’amour que l’on porte pour l’autre devrait primer sur les futilités liées au physique»
, confie la jeune femme.

Il semblerait que chaque personne possède sa propre définition de la beauté… S’il y’a des couples qui réussissent à trouver des terrains d’entente dans ce domaine, d’autres ont une vision différente de la coquetterie. Par souci de faire plaisir à leurs hommes ou tout simplement par peur de le perdre, certaines font des efforts pour entretenir la flamme, mêmes s’ils sont minimes. Par contre, d’autres, restent sur leurs positions et ne comptent pas changer d’avis.Quelle que soit la position de chacun, il est tout de même nécessaire de trouver un juste milieu, car l’homme et la femme ont besoin de stimuler leur désir et cela, passe avant tout, par le regard.

Par Darine Habch

Répondre