Bébé

Quelques règles islamiques concernant le nouveau-né

La religion musulmane est riche en recommandations et en méthodes pédagogiques. La sunna et le Saint Coran nous guide dans la manière d’accueillir un nouveau-né. Dziriya.net vous en propose quelques-unes.

La première règle concerne l’annonce de la bonne nouvelle, de nombreuses sourates coraniques l’attestent à l’image de la sourate 37 verset 101 où Allah Le Très Haut dit : “Nous lui fîmes donc la bonne annonce d’un garçon (Ismaïl) longanime” . L’annonce de la bonne nouvelle aux proches réjouit et rend heureux.

La deuxième règle concerne la prononciation de l’appel à la prière (azan) et sa citation à l’oreille du nouveau-né. Ainsi la première parole qui atteindra l’ouïe de l’enfant serait celle de la prononciation de ces mots qui expriment la Grandeur et la Puissance du Seigneur de l’univers. Il convient également de réciter la chahada après avoir terminé l’azan.

La troisième règle consiste à frotter le palais du bébé avec un petit morceau de chair d’une datte. Voici un hadith de Abou Bourda : “Abou Moussa dit : “J’ai eu un bébé (garçon) et je l’ai amené chez le Prophète (SAWS), qui l’a nommé Ibrahim, en lui frottant le palais avec une datte.”. Puis selon le récit d’Al Boukhari, il (SAWS) a imploré Allah pour lui accorder de la bénédiction en me le remettant””.

La quatrième règle que nous vous présentons est le rasage de la tête du bébé et la donation en aumône du poids de sa chevelure en argent. Al Hassan, d’après Semora, raconte que le Prophète (saws) a dit : “On lui rase la tête (celle du bébé)”. De nombreuses autres récits vont dans ce sens. La raison de cette sunna est que la première chevelure du garçon est considéré comme impure.

Si vous souhaitez en savoir plus, consultez le livre de Ibn Qayyem Al Jawziah “Les règles concernant le nouveau-né” au édition Dar al Kotob al Ilmiyah (Liban).

Dziriya.net

Répondre