Bienvenue
Soins

Réduire la cellulite par l’alimentation ou la chirurgie

Qu’est ce que la cellulite ?

Je commence par préciser que le terme « cellulite » pour designer l’aspect en peau d’orange des fesses ou des cuisses est complètement impropre. En effet, nous désignons en médecine par le terme « cellulite » toute inflammation des tissus situés sous la peau, ce qui n’a rien à voir avec les capitons dont je parlerai dans cet article.
Ce que le grand public connaît à tort sous le terme « cellulite », est réellement appelé Hyperlipodystrophie superficielle localisée, ce qui correspond à un amas de graisse sous la peau, qui peut s’associer à un œdème ou à de la fibrose en fonction du stade d’avancement de cette cellulite.

Si vous m’entendez donc parler de cellulite dans cet article, c’est juste pour en faciliter la compréhension; j’utiliserai donc ce terme pour désigner la peau d’orange des fesses et des cuisses.

Comment se forme la cellulite ?

Il faut d’abord savoir que la « cellulite » touche aussi bien les femmes rondes que les femmes minces. Elle est avant tout liée à une anomalie de la forme, l’agencement et la taille des cellules graisseuses engorgées, de l’eau et des fibres collagènes au niveau des cuisses et des fesses, donnant à la peau cet aspect granuleux.

Tout débute par un développement des cellules graisseuses qui va entraîner un dysfonctionnement du tissu adipeux dans son ensemble. Les vaisseaux sanguins et lymphatiques seront comprimés par ces cellules graisseuses volumineuses et ne parviendront plus à drainer l’eau correctement, ce qui sera à l’origine d’une infiltration oedémateuse avec un aspect peau d’orange. A un stade plus avancé, cette « cellulite » peut s’aggraver avec la constitution d’une fibrose pouvant entraîner une douleur à la palpation de la zone cellulitique.

La cellulite se voit surtout chez les femmes pour plusieurs raisons d’ordre hormonal et métabolique. De plus, chez les femmes, les hanches, les cuisses et les fesses représentent une zone naturelle de stockage des graisses, destinées à faire face aux besoins éventuels d’une future grossesse.

Plusieurs facteurs sont susceptibles d’accentuer la peau d’orange, notamment :
– Le volume de graisses présent sous la peau : plus on a de graisse sous la peau, plus on a de chances de développer une cellulite;
– Les facteurs hormonaux : Certains troubles hormonaux et certaines pilules contraceptives peuvent être à l’origine d’une cellulite ou aggraver une cellulite pré-existante. Les états d’hyper-oestrogénie favorisent le stockage des graisses et par conséquent la cellulite;
– Les facteurs circulatoires : une insuffisance veineuse facilite l’apparition d’une cellulite et participe à son aggravation. La quasi-totalité des femmes présentant des varices présentent également de la cellulite;
– Les facteurs alimentaires : Une alimentation riche en sels, en plats à type de soupes et les modes alimentaires pauvres en protéines sont à l’origine de troubles circulatoires pouvant être à l’origine de cellulite ou participent à l’aggravation d’une cellulite pré-existante. Il en va de même des modes alimentaires favorisant la prise de poids et donc le développement tu tissu adipeux;
– La sédentarité : Le manque d’activité physique (pas spécialement sportive) aggrave la cellulite par l’absence de déstockage des graisses au niveau des fesses, des hanches et des cuisses;
– Les facteurs génétiques : Il est maintenant prouvé qu’un terrain génétique particulier peut prédisposer certaines femmes à développer plus facilement de la cellulite que d’autres.

Quels sont les différents stades de la cellulite ?

La cellulite aqueuse : Elle est peu visible à moins d’une mobilisation de la peau comme sur la photo ci-dessus. Il s’agit plus d’une infiltration d’eau souvent liée à des troubles circulatoires.
La cellulite graisseuse : Les cellules graisseuses sont augmentées de volume participant à un aspect mou de la cellulite. A ce stade, la cellulite n’est pas douloureuse.
La cellulite fibreuse ou indurée : Elle est due au durcissement des fibres de collagène qui entourent les cellules.

Quel programme diététique pour combattre la cellulite ?

Ce que je propose lors du suivi diététique de mes patientes, que ce soit dans mon centre ou via mon site web, est un programme personnalisé reposant sur les points suivants :

1. Pour celles qui présentent des dépôts graisseux importants, une alimentation hypocalorique pour perdre en masse grasse est préconisée. Un suivi de la masse grasse par une balance à impédancemétrie durant cette phase est un plus.
2. Réduire sa consommation en sel. Celui-ci favorise la rétention d’eau et aggrave les troubles circulatoires.
3. Les sucres rapides doivent être supprimés (gâteaux, viennoiseries, sodas sucrés, etc). Seuls les fruits seront autorisés. En effet, les sucres rapides consommés en excès sont stockés sous forme de graisse et aggravent ainsi la cellulite.
4. Ne consommer les sucres rapides (fruits essentiellement) qu’au moment du goûter, sans les associer à des protéines ou des lipides.
5. Les aliments à type de riz blanc, pâtes ordinaires et pain blanc doivent être remplacés par le riz complet, les pâtes complètes et le pain complet.
6. Éviter de consommer des aliments industriels qui associent souvent des sucres rapides et des matières grasses qui risquent d’aggraver la cellulite.
7. Éviter de consommer des fritures et produits gras pour éviter le stockage des graisses.
8. Réduire voir éliminer les soupes le soir qui facilitent la rétention d’eau.
9. Augmenter la part en protéines dans l’alimentation.
10. Consommer des tisanes drainantes notamment à base d’orthosiphon.
11. Consommer certains aliments aux vertus anti-cellulite tels que :
Le céleri en branche: ses hormones végétales et huiles essentielles ont des propriétés drainantes réduisent l’appétit. En plus, chose non négligeable, le céleri réduit l’absorption des graisses et des sucres au niveau digestif;
L’ananas: Ce fruit aux vertus multiples est un excellent draineur et possède de grandes vertus anti-oxydantes;
Le chou: connu pour ses vertus drainantes, cet aliment permet aussi de modérer l’appétit et de réguler le métabolisme des sucres;
L’oignon: grâce à ses propriétés drainantes et à sa capacité de réguler le taux de sucre, cet aliment trouve toute sa place dans une alimentation anti-cellulite;
Le thé vert : Il a un pouvoir drainant et amincissant en même temps. Je le prescris dans tous mes programmes de perte de poids;
Le poireau : Très prisé par les sportifs après l’effort, c’est un excellent draineur;
Les fruits rouges: Ils améliorent la circulation sanguine et sont donc préconisés chez celles qui présentent des troubles circulatoires à l’origine de leur cellulite.

En dehors d’un programme diététique, quels autres armes simples pour combattre la cellulite ?

1. Bouger et tonifier ses muscles: Ceci permet d’une part de faciliter le drainage lymphatique qui est actionné par la contraction des muscles, et d’autre part d’augmenter la masse musculaire et donc la dépense énergétique de repos; de ce fait, vous stockez moins de graisses. Il vaut mieux en faire un peu tous les jours que beaucoup sur une courte période et arrêter. Une marche rapide d’au moins 30 minutes par jour tous les jours est un bon début;

2. Éviter les positions assise et debout prolongées: en effet, elles entraînent une stagnation lymphatique et veineuse au bas du corps aggravant ainsi la cellulite. Penser donc à soulever ses jambes de temps à autres et à contracter ses mollets plusieurs fois (les jambes étant en l’air;

3. Dormir avec un coussin sous les pieds: Ceci facilitera votre circulation veineuse et lymphatique pendant la phase de sommeil;
Masser énergiquement les zones cellulitiques avec des crèmes caféinées: celles-ci faciliteront le déstockage des graisses et seront appliquées du pied vers le haut de la cuisse à la manière d’un palper-rouler. Le partenaire pourra s’en charger et ainsi participer à la sensation de détente de sa compagne;

4. Choisir des chaussures et vêtements confortables: en effet, les talons hauts et les pantalons serrés entravent la circulation sanguine et le drainage lymphatique du bas du corps, et du coup aggravent la cellulite; il est donc préférable de les limiter aux occasions spéciales;

5. Douches froides des membres inférieurs avant de dormir: Elles accélèrent la circulation et réduisent la lourdeur des jambes.

La médecine esthétique pour réduire la cellulite

En plus des mesures citées précédemment, le médecin esthéticien pourra aider sa patiente à réduire sa cellulite et à éviter sa réapparition. Je préconise pour ma part l’association des techniques suivantes, en traitement d’attaque pour réduire la cellulite puis en quelques séances d’entretien au long cours pour éviter la réapparition de cellulite :

1. Mesothérapie anti-cellulite:

Comme je l’ai expliqué, la cellulite implique trois composantes : adipose (surcharge graisseuse), rétention d’eau (favorisée par des troubles circulatoires et veino-lymphatiques) et fibrose. Afin d’améliorer convenablement la cellulite, il faudra s’attaquer à ces trois composantes au risque que le résultat soit incomplet.

Le traitement par mesothérapie de la cellulite consiste en de multiples injections indolores le long des trajets vasculaires d’abord avec des mélanges qui augmenteront la circulation locale, puis dans la zone cellulitique avec des mélanges lipolytiques (contre ladipose par la réduction des graisses), défibrosants et drainants.

2. physiothérapie:

Ultrasons et/ou palper-rouler : ils permettent de « casser » les zones fibrosées et de détruire les cellules graisseuses;
Pressothérapie : permet d’améliorer le drainage lymphatique et le retour veineux.

Conclusion

La cellulite qui touche plus de 3 femmes sur 4 reste un souci esthétique majeur et une cause fréquente de consultation dans nos centre de nutrition ou de médecine esthétique. Seule une modification des règles hygiéno-diététiques (alimentation, activité physique, etc) permettra de la réduire. Si en plus elle est associée à de la mesothérapie esthétique ou des techniques de physiothérapie, le résultat n’en sera que meilleur.

Dossier rédigé par le Dr Fayçal RAHAL, spécialiste en médecine esthétique et nutrition, concepteur du suivi diététique « Dr RAHAL Weight Control® ». Formateur international en médecine esthétique
www.dr-rahal.com

Leave a Response

Chargement...
Aller à la barre d’outils