Bienvenue
Accessoires

Tout savoir sur les perles

La bonne réputation est un collier de perles

Une femme qui porte un collier de perles a généralement du goût. Ce bijou, à la fois discret et luxueux, est une merveille naturelle convoitée par les femmes du monde entier. Grâce à ce dossier, les perles n’auront plus de secret pour vous…

L’histoire des perles

Depuis plus de 5000 ans les perles ont fasciné les hommes. Elles ont été mentionnées pour la première fois en 2200 avant Jésus-Christ dans l’histoire écrite.
L’aura et la forme parfaite ont destiné l’estimation des perles dans les civilisations orientales et occidentales. Les empereurs romains ont mélangé des étoffes aux perles fines pour la finition des joyaux.
Sans doute la nacre était l’un des premiers matériaux les plus précieux utilisés aux productions et ornementations des bijoux. Les parcs à huîtres perlières les plus anciens et connus s’étendaient le long du Golfe Arabique, des côtes de Perse, de l’Arabe Saoudite, du Koweït et dans la mer rouge. La perle la plus ancienne du Golfe Persique a 4000 ans.
Le mot latin pour la perle est “Margarita” tout comme les romains appelaient leurs maîtresses. La reine Elisabeth II d’Angleterre surpassait tout dans sa passion aux perles en portant toujours des rivières de perles. Déjà tôt des perles avançaient au symbole de la richesse, du pouvoir et du rang. Dans nos traditions, nous portons des colliers de perles depuis des siècles. En particulier dans les grandes villes, telles Alger, Constantine ou Tlemcen.
Des perles ne nécessitent pas, contrairement aux pierres précieuses, un traitement pour rapporter leur beauté au jour. Le plus ancien bijou avec perles a été retrouvé à Suza, ornant le cou d’une princesse Hacémide en Iran, 4 siècles avant J.-C, lors de fouilles effectuées en 1901.
Il existe plusieurs variétés de perles et chacune à ses caractéristiques.

Perles de culture d’eau douce

Elles se développent dans des moules après que celles-ci aient été greffées par l’Homme. Le mollusque peut supporter 30 à 50 greffons et donne jusqu’à trois récoltes distantes chacune de deux ans avec la précédente. Elles se composent de couches concentriques de nacre cimentées entre elles par un lien organique nommé conchyoline. Par la diversité des formes, de la couleur et de la dimension des perles d’eau douce sont particulièrement appréciées. Dès 1924 le Japon domina l’industrie perlière avec ses perles Biwa. En même temps la production chinoise des perles d’eau douce commençait. “Hyriopsis schlegeli” s’appelle la huître perlière d’eau douce la plus utilisée qui provient de la Famille des «Unionides». L’extérieur de la coquille est en général brun, mais les faces intérieures sont blanches et égales. Les couleurs varient énormément puisque l’on trouve des perles blanches, crèmes, champagnes, orange-roses, lilas, violettes claires, brunes et brunes foncées. Les formes prédominantes sont ovales, la forme d’un oeuf, ou d’une goutte.

Les perles d’Akoya

Les perles d’Akoya proviennent d’eau salée. Le concept de perle cultivée prendra forme, au Japon, à la fin du XIXè siècle. Afin de provoquer artificiellement la sécrétion de nacre, le greffeur introduit dans l’huître un noyau de nacre provenant d’une moule du Mississippi et autour duquel le mollusque sécrétera de la nacre ou matière perlière. Les perles japonaises naissent dans le mollusque Akoya qui, en conjonction avec la mer froide du Japon, donne les plus belles perles. Puisque la huître-mère est relativement petite les perles d’Akoya mesurent en général 2 jusqu’à 9 mm. Jusqu’à la fin du XX siècle le Japon restait le producteur absolu dans l’élevage des perles d’Akoya, viendra ensuite la Chine qui va concurrencer le marché japonais. Comparable aux perles d’eau douce on implante un noyau perlier enveloppé dans un petit morceau de tissu dans une huître-mère. Les couleurs principales des perles non-traitées sont crème, jaune et verte, tandis que les perles d’Akoya dans les étalages sont blanches, d’argent, roses et de couleur champagne. C’est le résultat d’un traitement dans lequel les impuretés s’éclaircissent. Des formes suivantes se présentent: la forme ovale et baroque, d’une bouton et d’une goutte. La valeur d’une perle d’Akoya dépend de la structure de surface, de la dimension, forme et couleur et du brillant.

Perles de Tahiti

Des perles des mers du Sud y compris les perles de Tahiti célèbres se reconnaissent vite à leur grande taille, en effet, dans les mers chaudes du globe prospèrent des mollusques de grande taille. De plus, ces perles produisent des couches perlières denses et épaisses, de très bonne qualité. La couche nacrée autour du noyau implanté est pour la plupart saine et assez forte. Cela constitue la couleur naturelle, la lueur et la beauté des perles. Ces perles ne nécessitant aucune augmentation artificielle, c’est pourquoi les hommes les considèrent en tant que «reine des perles». Les exploiteurs font la différence entre perles claires et perles foncées. Les perles claires proviennent d’une huître perlière atteignant jusqu’à 5 kg et donnant naissance des grandes perles. Les perles foncées grandissent dans une huître perlière appelée «Pinctada margaritifera». Ces perles foncées sont considérées parmi les meilleures du monde. On ne peut implanter qu’un seul noyau dans une huître perlière des mers du sud, d’où leurs grandes valeurs. Des perles claires se trouvent dans des teintes variées de l’argent blanc à l’or soutenu, d’un reflet de la couche nacrée rose, crème, champagne, jaune, vert ou bleu; les perles foncées quant à elles, se présentent noires ou vertes d’un reflet nacrée vert, bleu, brun, rouge ou jaune. Les seules perles noires de couleur naturelle proviennent de Tahiti.

Les soins des perles

Pour entretenir leur étincelante beauté, voici de précieux conseils :
– Déposez des perles séparées d’autres bijoux dans des écrins ou étuis, ainsi vous évitez de les endommager.
– N’exposez pas vos bijoux de perles à la lumière solaire directe ou ne les gardez pas près d’un chauffage. Vous risquez de déshydrater les couches extérieures des perles. De plus, il est possible que les perles changent de couleur ou deviennent pâles.
– Ne portez pas les perles en prenant le bain ou la douche quotidienne, en nagent dans la mer ou dans un bassin. Des bassins contiennent des substances chimiques et même la mer n’est pas libre de pollutions.
– Ne portez jamais les perles sur une peau fraîchement hydratée. Sauvegardez les perles des produits de beauté parce qu’ils contiennent des matières grasses. Faites également attention aux crèmes de peau, aux déodorants, aux parfums, aux savons et aux colorations.
– Trois fois par an mettez vos bijoux dans de l’eau tiède avec quelques gouttes de liquide vaisselle pendant quelques minutes, rincez ensuite à l’eau claire et faites sécher à l’aide d’un chiffon doux.
– pour préserver le lustre de vos colliers de perles, tous les deux, trois ans, frottez-les délicatement à l’huile d’olive.

Dziriya.net

Tags : luxe

2 commentaires

  1. J’adore , c’est trés élégant comme bijou ,surtout en solo ( bague , pendentif

Leave a Response

Chargement...
Aller à la barre d’outils