Bienvenue
Couple

Trop fiers pour tolérer la réussite professionnelle des femmes

Avec un ego surdimensionné, parfois accompagné d’un complexe d’infériorité, dans notre société et même s’il est courant que la femme travaille, certains hommes n’hésitent pas à manifester leur mécontentement.

Pour certains hommes, une femme qui travaille c’est tout juste inconcevable. Préjugés et idées arrêtées subsistent et créent une atmosphère parfois malsaine entre salariés. D’ailleurs, de nombreuses femmes doivent apprendre à vivre avec le machisme ambiant. Dans certains esprits, la femme doit rester aux fourneaux et pour peu que celle-ci ait un poste à responsabilité, plus rien ne va. Le succès d’une femme peut faire «jazzer» ces messieurs, qui se sentent menacés par la réussite de celle-ci ou encore en position de faiblesse. Même lorsqu’il ne s’agit ni de leur compagne, ni de leur sœur… Ils trouvent souvent à redire sur l’émancipation de la femme et son accès à l’emploi. La libération des mœurs, ils ne souhaitent en aucun cas en entendre parler et restent figés dans leurs idées archaïques.

De la jalousie pure et dure

Imane 33 ans, est une jeune femme pleine d’ambition, mais voilà elle se heurte souvent aux réflexions désobligeantes de ses collègues masculins. Même lorsque les blâmes ne la visent pas toujours, elle n’apprécie pas les paroles blessantes et autres médisances qu’ils peuvent proférer à l’encontre d’autres salariées femmes.

«J’ai travaillé dans une société algérienne pendant un an et malgré le nombre de femmes qui étaient employées, cela n’empêchait pas certains hommes d’être «mauvaise langue». J’étais parfois, horrifiée par les propos qu’ils tenaient sur certaines femmes qui avaient un poste élevé. «Ah celle-là, elle a couché avec tous les salariés de son ancienne boîte» ! «Tient, la nouvelle a obtenu cette place, parce qu’elle est amie avec untel ou unetelle»… Ce qui m’a le plus étonné, c’est qu’il ne se sont jamais remis en question et ne mettent pas en évidence les compétences des femmes qu’ils critiquent. Le pire c’est que ces critiques provenaient souvent de personnes aux responsabilités moindres, comme les chauffeurs, dont le travail était de déposer les salariés chez eux… Il semble que certains hommes adoptent des attitudes qui leur permettent de se valoriser en dénigrant l’autre. Il s’agit probablement d’une manière de se donner de l’importance et surtout de cacher leurs lacunes.»

Complexé par la promotion de sa femme
L’égo de certains hommes associés à leurs préjugés bien ancrés sur le rôle de la femme les poussent à faire de nombreux reproches à leur compagne. Si certains, toléraient encore que «Madame» travaille, d’autres en revanche sont encore plus amers depuis que celle-ci a évolué au sein de son entreprise. L’époux de Samira 38 ans, trouve que depuis qu’elle est passée chef de son service, elle n’a plus de temps pour s’occuper de sa petite famille. Ces réprimandes font douter et culpabiliser la jeune femme qui ne comprend pas toujours les réactions de son homme.

«Je trouve parfois, ses réactions puériles, il me fait une sorte de chantage affectif. Il pense que je me désintéresse de lui et me reproche de passer après mon travail. Il est vrai que depuis ma promotion, je suis moins à la maison, parfois en déplacement et pour lui cela reste inconcevable. Il me répète sans cesse que l’emploi que j’occupe est un travail d’homme, que lui-même ne se permet pas de rester aussi tard que moi, au bureau j’ai l’impression de remettre en question sa virilité et parfois, je m’en veux », confie la jeune femme.

Il est parfois, difficile pour de nombreuses femmes d’être acceptées dans le milieu du travail par certains hommes. D’ailleurs, celles qui font un métier d’homme sont davantage confrontées aux préjugés de ces Messieurs, mais elles apprennent à vivre avec ces difficultés qui deviennent, finalement leur force.

Leave a Response

Chargement...
Aller à la barre d’outils