Actualités

Une loi contre les femmes qui s’habillent de manière indécente

À l’occasion de la présentation en plénière du premier texte relatif au projet amendant et complétant la loi 156-66 du 8 juin 1966 portant code pénal, certains députés algériens ont défendu l’idée d’une pénalisation des femmes qui s’habillent de manière trop provocante.

Allant jusqu’à leurs imputer l’augmentation du harcèlement de rue dont elles sont pourtant victimes depuis de nombreuses années. Étrange lorsque l’on sait que la majorité des femmes algériennes qui s’habillent de manière tout à fait correcte sont tout de même victimes du phénomène de harcèlement de rue.

Même si cette loi a peu de chance d’aboutir, elle a été soutenue par de nombreux députés qui prônent la pudeur. Pour exemple, le parlementaire d’El Karama, Mohamed Medaoui a précisé que « par leurs tenues vestimentaires, elles portent atteinte à la pudeur et harcèlent les hommes ».

Des députés femmes ont vivement réagi, qualifiant les propos de Mohamed Medaoui d’arriérés. Nabila Bayaza, la députée du MPA, a ajouté qu’il est du devoir de l’État de protéger les femmes contre ce phénomène inquiétant, et d’enchérir, «rien ne justifie le harcèlement, il faut arrêter de culpabiliser la femme ».

Dziriya.net – 05/03/15

Répondre