Soins

Zoom sur les nouveaux soins anti-âge

Pour repulper et booster l’éclat du teint, les soins dernières générations prennent le relais. Ces crèmes nous promettent de rajeunir sans passer par la case lifting ou injections ! En crème, sérum ou gélules, zoom sur les nouvelles tendances à tester de toute urgence !

 

La crème à base d’acide hyaluronique

L’acide hyaluronique qui est naturellement présent dans l’épiderme mais surtout le derme (sa quantité varie selon l’âge), est produite de manière constante. Plus on avance dans l’âge et plus l’acide hyaluronique fera défaut à notre peau, provocant rides, ridules et affaissement de la peau dès 45 ans.

En injection, il forme un tissu de soutien et comble l’espace entre les cellules de la peau, favorisant ainsi l’effet lisse et bombé du visage. Cette molécule riche en eau repulpe la peau et gomme les sillons apparaissant avec le vieillissement cutané.

Cette molécule, moins allergène que le collagène, est sans danger appliquée en crème ou en gel car elle n’agit qu’en surface.

La crème à base de toxine botulique

Depuis quelques années, les cosmétiques se sont empressés d’intégrer cette célèbre mais controversée molécule, initialement injectée sous la peau, dans les soins.
La société américaine Revance Therapeutics est la première à s’être lancée dans ce projet. Leur but ? Créer un soin à usage local composé de toxine botulique de type A topique (la même que celle utilisée dans la version injectable, mais en quantité moins importante) en vu de traiter uniquement les rides et la patte d’oie.
Ce soin permettrait d’agir au niveau musculaire en interrompant l’activité du neurotransmetteur local (l’acétylcholine) et relaxerait le muscle visé de manière temporaire. Il s’agit donc de l’appliquer localement sur des zones bien précises. La molécule étant moins présente dans le soin que dans l’injection, le résultat sera plus temporaire mais tout de même plus naturel.
Une bonne avancée pour ce cosmétique à usage médical pour le moment.

Soins à base de probiotiques

Ces bonnes bactéries présents dans notre organisme sont des boosteurs immunitaires en puissance. Grâce à une trouvaille de chercheurs américains, il est désormais possible de l’appliquer en soin sur le visage grâce au brumisateur Mother Dirt AOB.

Ces mêmes recherches démontrent ainsi que les bonnes bactéries disparaissent à chaque lavage de la peau. Ce brumisateur serait donc un antioxydant et un anti-inflammatoire permettant de rétablir la biosphère naturelle et s’utiliserait en complément du nettoyage. D’ailleurs l’équilibre entre ces deux étapes devrait être nécessaire pour un peau plus saine et plus jeune.

Crème à base de bave d’escargots

Les principes actifs de la bave d’escargot sont exceptionnellement régénérantes et sont un vrai miracle de la nature pour notre peau. Plus le soin sera concentré, plus les actifs anti-inflamatoires et réparateurs seront présents.

Il est nécessaire d’avoir un taux de principe actif (muscus d’escargot ou Helix aspersa sécrétion) élevé pour profiter de ces principes curatifs et régénérantes hors pair. La bave d’escargots permet de stimuler la production du collagène grâce à une composition remarquable. Ainsi, la bave d’escargot contient, à l’état naturel, du allantoïne (un puissant cicatrisant), de l’acide glycolique (un exfoliant), de l’élastine, du collagène, des vitamines (A,C et E) et des antibiotiques naturels.

Les effets de ces crèmes variera suivant la provenance de la matière. La meilleure qualité se trouvant, selon les laboratoires, en Chili.

Tags : Anti-âge

Leave a Response

Chargement...
Aller à la barre d’outils