Tendances culinaires

Zoom sur les superaliments !

Lorsqu’on entend l’expression « super aliments» on a tendance à penser Superman, Super Mario et toute la bande de super héros existant dans un coin de notre cerveau. Beaucoup en on certainement déjà entendu parler pour les autres c’est l’occasion de découvrir ces supers héros alimentaires qui font fureur en ce moment.

Tout d’abord, il faut savoir que les super aliments, à la différence des supers héros, n’ont subit aucune transformation chimique ou mutation génétique. Ils sont « super » par rapport à leur richesse nutritionnelle exceptionnelle, elle serait tellement extraordinaire que certains spécialistes voient en eux une aide face à la dénutrition ou aux déséquilibres alimentaires.
D’autre part, si le concept de « super aliment » est relativement nouveau et moderne, les vertus de ses aliments sont, elles, réputées depuis des milliers d’années. Ces aliments ultra-sains ont suscité l’intérêt des médias qui, dans la vague du healthy food, se sont épris d’eux à cause de leurs teneurs élevées en nutriments essentiels, en vitamines, minéraux, oligo-éléments, enzymes, acides gras essentiels, acides aminés essentiels ou antioxydants, taux de protéine records…

Pour mieux comprendre voici quelques exemples

La spiruline

Une micro algue extrêmement riche en protéine, en fer, en minéraux, en acides gras insaturés et aminés, en béta-carotène, en vitamines ….. Elle aurait d’énormes vertus nutritives, reminéralisantes et détoxification. Elle contribue à booster le système immunitaire et serait un remède contre la malnutrition et un rempart contre certains cancers.

Les graines germés

Vrai concentré d’énergie, riches en vitamines et en enzymes, ces graines de légumineuses, de céréales, de légumes ou d’oléagineux sont rendues plus digestes grâce au processus de germination.

L’ail

Antibactérien, antifongique, antiviral, anticholestérol, anti-cancer, l’ail a tout bon ! Cru, il donne le meilleur de lui-même, cuit, on peut plus facilement en consommer davantage.

Le noni

À Tahiti, on surnomme son jus fermenté, l’« aspirine des anciens » et les Américains ont recensé soixante-quatorze usages médicaux divers de ce super fruit, dont un effet notable sur notre immunité. Il est très efficace face à certaines maladies telles que l’hypertension artérielle, le cholestérol, la dépression et certains cancer.

La gelée royale

Connu comme le produit naturel le plus riche en vitamines B5, la gelée royale, qui constitue normalement la nourriture exclusive des larves d’abeilles et de leur reine, a peu d’équivalent pour nous aider à résister au surmenage et nous remettre sur pied. Mais attention, elle coûte cher.

Le curcuma

Anti-inflammatoire, protecteur digestif, anti-infectieux et anticancer reconnu, cette épice douce, légèrement amère, aide également le foie à travailler correctement. De nombreuses études ont démontrés que les indiens avaient moins de cancer par rapport aux pays occidentaux, les chercheurs ont reliés ces résultats au curcuma, très consommé en Inde. Les curcuminoïdes (molécule qui compose le curcuma) sont difficilement absorbés par l’organisme, mais le poivre permettrait d’améliorer son absorption.

Le lait de jument

Si on l’utilise pour les bébés ne supportant pas les laits maternisés, le lait de jument convient aussi aux plus grands dont il rééquilibre la sphère digestive et intestinale (il en active la flore au grand bénéfice de notre immunité).

Les baies

Goji de l’Himalaya, açaï du Brésil, aguaymanto (ou physalis) du Pérou, Cranberry d’Amérique du Nord… Les baies regorgent d’antioxydants de qualité. Quant au jus de Cranberry, c’est un remède naturel contre les cystites récidivantes. Attention à les choisir BIO. Pour exemple, les baies de Goji non biologiques cultivées en Chine sont bourrées de pesticides.

La Grenade

Son jus constitue la plus anti-oxydante des boissons (davantage que le thé et le vin rouge), loin devant les autres jus de fruits frais. Anti-inflammatoire et circulatoire, il prévient aussi les cancers de la prostate (à raison d’un verre par jour) et calme les diarrhées.

L’Acélora

Cette petite cerise originaire d’Amérique latine contient une très grande quantité de Vitamine C naturelle bio-disponible ; c’est-à-dire facilement assimilable par l’organisme. Elle serait très efficace contre les maladies saisonnières comme la grippe et les maux de têtes.

Thé Roiboss

Ce thé rouge originaire d’Afrique du Sud contient tous les avantages du thé sans ses inconvénients. Ainsi, il peut être consommé à volonté puisqu’il ne contient pas de caféine et que son taux de tanins est faible. En revanche, il est riche en antioxydants et en polyphénols. A consommer régulièrement pour détoxifier votre foie. A recommandé pour les femmes enceintes car il ne perturbe pas l’absorption du fer (provenant de sources végétales).

Les graines de chia

Ces graines originaires du Mexique ont le pouvoir d’absorber jusqu’à 7 fois leur poids en eau. Avec une teneur très riche en fibre et en protéines, les graines de chia sont un excellent coupe-faim. Elles contribuent, donc, à la perte de poids. Elles sont très également riches en oméga-3 et 6 (plus de 20%, ce qui est énorme).

D’autres aliments sont également à inclure dans la liste des super-aliments à l’instar de la cannelle, du thé vert, du kale, du sel de mer non chauffé, du ginseng, des dattes, du citron, du gingembre, des graines de Chanvre, du fruit de Baobab du Sénégal, de l’aloé vera, du kale, du vinaigre de cidre, du mangoustan, du beurre de noix de coco ou encore de l’agave.

Cependant, malgré l’apparence miraculeuse de ses aliments qui sont certes basés sur de véritables recherches scientifiques, il n’existe aucune définition officielle ou légale d’un super aliment. En Effet, l’une des principales caractéristiques de la recherche dans ce domaine est le taux élevé de nutriments généralement retrouvés. Dans le contexte d’un régime alimentaire normal, ces teneurs ne sont pas réalistes. De plus, les effets physiologiques d’un grand nombre de ces aliments sont souvent des effets à court terme, ce qui signifie qu’il faudrait les consommer souvent pour en tirer les bénéfices promis en matière de santé. Cela pourrait s’avérer contre-productif, notamment pour certains aliments : une consommation fréquente de cacao sous forme de chocolat, par exemple, doperait l’absorption non seulement des flavonoïdes du cacao, bénéfiques pour la santé, mais également d’autres nutriments qu’il est recommandé de consommer en moins grande quantité.

L’avis de la rédaction :
même si certains aliments peuvent paraître miraculeux, rien ne vaut une alimentation saine et diversifiée pour être en bonne santé. De plus, privilégiez les super-aliments « locaux » !

Souha Lakhdari – 18/11/16
Crédit photo : baibaz

Leave a Response

Chargement...
Aller à la barre d’outils