Est-il nécessaire de rester avec quelqu’un avant de se marier ?

6e épisode : Parfois j’essaye de faire un petit calcul tout bête. Sachant que je vais sur mes 25 ans, qu’il faut quand même du temps pour rencontrer un homme sérieux qui nous plait, puis rester quelques temps avec lui pour vraiment le connaître avant de s’engager, construire une histoire, puis si c’est le bon préparer les fiançailles, le mariage…

Sachant qu’il faut que je prenne en compte tous ces facteurs : la recherche de l’homme de ma vie, la rencontre, la relation, la préparation des fiançailles, puis la préparation du mariage…
A quel âge je serais mariée ???
Ya yemma !!! On peut dire que je suis dans la panade !!!! Si je fais le calcul… pas avant 30 ans !!!!
En gros pour être mariée avant 26 ans il faut avoir déjà rencontré son chéri à 21, 22 ans.

Mais on peut aussi voir les choses autrement : hop rencontre, hop demande en mariage une semaine après, hop mariage dans l’année et le tour est joué !!!

Ma mère aurait plutôt tendance à opter pour la deuxième possibilité !
Quand j’essaye de lui expliquer qu’aujourd’hui avant de se marier avec un homme on le fréquente quand même un peu pendant 1 an, 2 ans ou plus, elle ne comprend pas.
Pour elle c’est impensable et c’est une perte de temps !!!
Elle a tendance à penser qu’au bout de quelques jours on a cerné quelqu’un et on sait si c’est le bon ou pas ; pas besoin de le fréquenter une éternité surtout que, comme elle le dit si bien, il y’a le risque de perdre son temps, de rester longtemps avec quelqu’un pour qu’au final ça n’aboutisse à rien.
Dans un sens elle n’a pas tort.

Alors la question qu’on se pose toutes et tous… est-il nécessaire de rester longtemps avec quelqu’un pour être sûr que c’est l’amour de notre vie ???

C’est quand même assez délicat comme question pour la simple et bonne raison que chaque histoire est différente et qu’il ne faut pas se fier aux idées reçues.
Il n’y a pas de règles en amour, certains restent 1 an, 2 ans, 5 ans ensemble avant de décider de franchir le pas.
D’autres n’ont aucun doute au bout de quelques jours passés ensemble.

Deux petites anecdotes illustrent bien ce fait:
Mon amie Dalila par exemple est restée 4 ans avec son copain.
Tous se passait très bien, il l’aimait, elle aussi.
Elle ne voulait pas précipiter les choses au début, prendre le temps de finir ces études, et lui de s’installer dans sa vie, professionnelle, sociale.

Au bout de 4 ans elle était certaine qu’elle avait rencontré le bon, l’homme qui partagerait sa vie et qui serait le père de ses enfants.
Elle avait presque finit ses études et lui, avait un travail, un logement et était donc bien installé dans la vie ;
Plus rien ne pouvait les empêcher d’enfin officialiser leur union.
Mais à chaque fois qu’elle lui parlait du mariage il changeait de sujet ou lui disait que pour l’instant ce n’était pas le bon moment, que quand le moment serait venu et qu’il se sentirait prêt, il la demanderait en mariage.

Au bout de 4 ans de relation, toujours rien.
La seule solution pour elle c’était de lui poser un ultimatum ;
Alors au mois de septembre elle lui posa enfin ce fameux ultimatum, le joker qu’on utilise toutes quand on a plus d’autre choix !

« Ça fait 4 ans qu’on est ensemble, tu as un travail, un appartement, tu es installé ; tu n’a plus de raisons de reculer, donc si tu m’aime vraiment et que je suis vraiment la femme de ta vie, je pense qu’il est temps d’officialiser notre union »

Elle lui donna jusqu’au mois de décembre pour se décider, soit 4 mois pour venir chez elle voir ses parents et enfin rendre officielle leur union. Arrivé au mois de décembre, il n’avait toujours pas pris l’initiative de la demander en mariage et ne sembler pas prêt à le faire.
Elle comprit qu’il ne voulait pas l’épouser et leur histoire se termina ainsi.

Mais se qui lui fit le plus de peine c’est qu’elle eut l’impression d’avoir perdu 4 ans de sa vie, avec un homme qui, au final, ne voulait même pas l’épouser alors qu’il disait l’aimer et qu’il n’avait aucune raison valable de ne pas vouloir s’engager;

Parfois on se dit que rester trop longtemps avec quelqu’un n’est pas forcement la meilleure des solutions.
Mais même si une relation aboutit à un échec il faut toujours voir le bon coté des choses.
Car c’est de nos expériences qu’on apprend, bonnes ou mauvaises, elles nous font murir, nous apprennent sur la vie, les autres, les relations, et nous permettent de ne pas recommencer les mêmes erreurs

Mon amie Salima elle n’a pas eu besoin d’attendre 4 ans pour savoir qu’elle était avec le bon. Son chéri, Fayçal, l’avait repéré à la bibliothèque universitaire et avait eu le coup de foudre pour cette jolie rousse. Il n’hésita pas à l’inviter à sortir.
Au bout d’une semaine passée ensemble, Fayçal n’avait plus aucun doute, c’était elle, la femme avait qui il voudrait passer sa vie.
Et au bout d’une semaine il osa lui demander de l’épouser. Salima n’hésita pas une seconde à accepter car le coup de foudre était réciproque. Ils sont maintenant d’heureux époux et parents Allah iberek ;

Alors une semaine ou 4 ans ????

La conclusion que j’en tire c’est que peu importe le temps passé avec quelqu’un. Parfois une semaine suffit à savoir si on est avec la bonne personne, tout comme parfois des années ne suffisent pas. Chaque histoire est différente, chaque expérience, chaque épreuve nous aident à avancer, à apprendre, à murir. Les déceptions comme les joies nous prouvent qu’on est en vie. Alors mon calcul n’a plus lieu d’être, j’attends mon mektoub, et tout comme Dalila et Salima je vivrais ma propre histoire, Inch Allah.

Et qui sait se qui m’attend ? Je pourrais bien me retrouver fiancée dans quelques jours si l’homme de ma vie croise mon chemin d’ici là 😉

Chronique de Samira Aouam, mai 2008
Crédit photo : Robe de mariée : Max Chaoul

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.