Dziriya magazine Forums Forum Général EHKI YA JAZAYERIA…racontes nous ton histoire :)

  • Ce sujet contient 133 réponses, 34 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 6 années et 12 mois.
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 134)
  • Auteur
    Messages
  • #13737
    beysana2012
    Membre

    ce sujet j’espère que il n a pas été ouvert déjà…..
    voila chacune de nous dois nous raconté son histoire du début jusqu’à a maintenant et qu es ce qu’elle attend de la vie …..

    #341660
    GIGILOU
    Membre

    Je suis née, j’ai pleurer à ma naissance, j’ai grandit et je pleure toujours :mrgreen:

    Mais plus sérieusement raconter toute notre vie :ta-dis-quoi: et le mystére :ta-dis-quoi: on ne peut tout dévoiler, il y-aura plus aucun charme aprés :ta-dis-quoi: et la yajouz :–) :NON: :lolviolet:

    Sinon, je rejoins l’avis de fahra, ça fera trop de page et trop long à raconter :lolviolet:

    #341661
    Anonyme
    Invité

    Bon je me lance allez!

    Je ne vais pas donner mon prénom car il est rare et très peu le portent en France. Je suis née dans le nord de la France près de la frontière belge où j’y ai vécu 27 ans. J’ai une enfance hamdolilah très joyeuse, issue d’une famille de 9 ans. D’abord 5 garçons suivis de 4 filles, l’aîné des filles ma mère l’a eu le jour de son anniv, un cadeau après avoir que des garçons.
    Mon père orphelin à ses 12 ans, est venu en France très tôt où il a obtenu son certificat d’aptitude à 14 ans, du coup il s’exprimait très bien en français,comme j’étais fière de son parcours, il avait toujours tout fait tout seul. Homme discret, je l’ai toujours respecté, je le trouvais très intelligent, instruit et ce sans qu’il fait de longues études. Il m’a toujours poussé dans mes études, m’a toujours soutenu, a toujours été fier de moi, je ne voulais pas le décevoir. Ma réussite je la lui doit, même fatigué après son travail de nuit en tant qu’ouvrier, il me déposait au collège, au lycée, à la gare pour aller à la fac, tout pour me faciliter les choses. Allah y rahmo.
    Ma mère, elle l’a rejoint en France bien plus tard, ils sont de la même famille, un mariage arrangé, elle est venue avec des deux premiers fils nés là-bas au pays. Mon père après un grave accident sur son lieu de travail et hospitalisé plus d’an an, avait besoin de sa femme pour l’épauler. Suite à cet accident, mon père a toujours boité, j’ai mal parce que je le revois marcher malgré son handycap et retravailler pour sa famille. Ma mère ne parlait pas le français, ses premières années n’ont pas été faciles loin des siens mais elle a appris très vite grâce à ses enfants, nous lui parlions en français elle nous répondait en arabe ce qui explique que je ne parle pas l’arabe dialectal bien que je le comprenne parfaitement. Mes parents, je ne remercierais jamais assez dieu de me les avoir donner, ils m’ont aimée de toutes leurs forces et ont tout fait pour nous.
    Mon enfance donc joyeuse, avec mes frères et soeurs, on se battait sans cesse, se tirait les cheveux, on partageait le même lit avec mes soeurs, mes frères nous tabassaient et je me rappelle de ces scènes avec nostalgie, je vivais insouciante nos parents s’occupaient de tout, nous n’avions nous qu’à jouer et nous battre. Ma mère parfois excédée par tous ses enfants nous poursuivaient dans tout l’appart avec une blira, un balai, la septa (ceinture), je donnerai n’importe quoi pour revivre ces moments.
    Adolescence et vie d’adulte normale, je ne fréquentais pas les garçons par respect pour mes parents, surveillais mes fréquentations, le nez dans les études. Arrivée en licence, je commence à travailler à mi-temps, mon père était très fier, conjuguer études et travail malgré sa peur il m’encourageait, m’appelait tous les jours pour savoir si je tenais le coup. La même année, terrible nouvelle, courant du mois de décembre et ma vie n’a plus jamais été la même. Retour le week end de la fac, je discute un soir avec mon père et je m’aperçois qu’il est tout jeune il a la jaunisse. Je m’inquiète le soir même et appelle un médecin de garde aussitôt malgé le refus de mon père. Le lendemain, je prends rdv chez un spécialiste, gastro-enterrologue et je l’accompagne. Jamais je n’oublierai ce jour marqué à jamais dans ma mémoire, la fin de mes jours heureux et paisibles. Sur le chemin de retour, il conduisait, il m’a pris ma main et m’a dit “ça y est c’est au tour de ton père d’avoir cette maladie” à ces mots j’ai éclaté en sanglots et n’ai pas arrêté de la journée. Malgré la terrible nouvelle, il est venu me réconforter, m’a prise dans ses bras. Je m’en voudrais à vie de ne pas avoir été assez courageuse.
    Il décède quelques mois après, des mois où j’ai vécu un cauchemar. Je lui avais fait la promesse que j’obtiendrai ma licence. Après son décès, j’ai raté les cours je n’avais pas la force, je me suis absentée des mois, mais ai obtenu ma licence el hamdolilah, le jour des résulats on pleurait avec ma mère, un mélange de fierté et de tristesse. Je ne me suis jamais vu aussi courageuse, j’étais là à soutenir ma mère qui n’allait pas bien et ai réussi cette fichue licence. Ce courage, je ne l’ai plus jamais eu ensuite.
    J’ai continué à travailler, à tenter des concours et arrêté mes études en master, l’erreur de ma vie. Je n’avais plus la motivation, mon père n’était plus là pour m’encourager, je n’avais plus la force. Quelques mois après, j’ai ensuite rencontré un homme de ma famille en Algérie avec qui j’ai cru que j’allais être heureuse, il m’a brisé le coeur et là avec tous ces événements, j’ai été longtemps en dépression, ne croyant plus en moi.
    On s’est installé ensuite en région parisienne où j’ai pu rentrer dans la fonction publique. Peu à peu, j’essaie de reprendre confiance en moi mais c’est dur. Je ne me reconnais plus, suis devenue très timide, vis au jour le jour.
    Là je suis en arrêt maladie parce que l’on m’a enlevé ma thyroïde, je m’aperçois qu’il n’y a rien de plus précieux que la famille qui s’inquiète pour moi, je le savais déjà mais ça fait du bien quand on nous le montre.
    Voilà, mesdames et mesdames le récit de ma vie, Allah m’a donné le plus beau des cadeaux en me donnant une famille croyante et aimante, el hamdolilah.
    A 29 ans maintenant, j’attends mon prince charmant qui tarde à venir, j’ai hâte de fonder ma famille, que ma mère voit mes enfants grandir, incha Allah ki lioum!
    A vous maintenant, j’ai hâte de vous lire.

    #341662
    Anonyme
    Invité

    ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhh nannnnnnnnnnnnnnnnnnnnn c’est trop long!!!!!!!! je ne peux pas vous infliger ça mdr, on peut pas éditer nos postes!!!!

    #341663
    GIGILOU
    Membre

    @ Fahra : Bravo, tu as deja le courage de tout écrire !!

    Et tu m’as donnée les larmes au yeux !! Allah yerham ton papa mais je pense que tu devrai reprendre ce courage qui tu avais pour honoré sa mémoire !! faire encore plus parceque c’est ce qu’il voulait !!

    Incha allah ton prince viendra comme tu as dit (kima lyoum)

    #341664
    Anonyme
    Invité

    Merci Fahra d’avoir ouvert ton coeur, je te souhaite beaucoup de courage pour la suite, et n’oubli pas que tu fais partis des dziryates qui est une grande famille :biztimide:

    #341665
    beysana2012
    Membre

    merci farah …
    j ai imprimé ton histoire pour pouvoir la lire a laise

    #341666
    beysana2012
    Membre

    walah j ai eu les larmes au yeux farah…..
    bon courage ma cehrie w wlid lehlal yejik parce que ta un coeur en orrrrrrrr

    #341667
    jasminimmortel
    Spéctateur

    farah que d’émotions…..ton papa est un exemple type, une famille nombreuse et pere ouvrier ,et avoir pu decrocher ton diplome, BRAVO :mode:
    BEYSANA,en un mois de travail WOW, entre nous saha fik….dahkatni l’histoire de la cure :-D))) et pour ton régime :mode:

    #341668
    beysana2012
    Membre

    merci ma cherie….
    c est pour cela que j ai ouvert ce topic …pour que chacune de nous remarque en elle meme le bon et le mauvais coté de sa vie…
    et les personnes que on aime

    #341669
    Anonyme
    Invité

    merci les filles, merci de m’avoir lue car c’était long!
    Beysana, j’ai eu du plaisir à lire ton histoire, Allah y kemel ahla kheir pour votre mariage incha Allah, je vous souhaite d’être heureux ensemble!
    Et pour ton petit frère, rien ne t’empêche une fois mariée, de l’inviter chez toi pendant les vacs scolaires, le contact avec ta famille tu l’auras même après le mariage!

    #341670
    moomoone
    Membre

    les filles,

    si je continu à lire vos histoires dmou3i, je suis au bureau et j’ai les larmes aux yeux, rabi ykoune me3akoum et merci de nous avoir fait partager vos histoire;

    #341671
    beysana2012
    Membre

    yahhh mon peit frere 3ziz alia surtout que pendant toute la grossesse de ma mere soufrina…..
    on pleuré nuit et jour…..
    mais maintenant hmd
    okba lik ma cherie reby yekteblk haja ma dirihach fi rassek

    #341672
    beysana2012
    Membre

    WACH les dziriate vous nous privez de vos histoires….deçuuuuuuuuuuuuuuuuu minkom

    #341673
    Anonyme
    Invité

    les filles merci pour vos histoires ca m’a fait pleurer je suis admirative devant votre courage beysana allah y kemmel belkhir inchaallah
    farah allah y jiblek ouhad would lehlal inchaallah
    :biz:

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 134)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.