Dziriya magazine Forums Forum Général Harcelement Public Place Tahrir : La fin de la profession Reporters féminines sans frontières ?

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #12125
    Bassoum
    Membre

    [b] [center] [color=#8B0000] Actualité: En Égypte les émeutes et les actes de vandalisme marquent chaque jour l’actualité du pays et de la région et ce, à cause de l’anarchie qui règne notamment dans la capitale Le Caire.
    Deux journalistes ont été agresser et violer sur la Place Tahrir, une Americano-egyptienne et une française reporter pour France 3 qui a rapporter ces faits :[/color][/center]

    [u] Le lieu : [/u] Place Tahrir (Le Caire – Égypte)

    [u] Les faits : [/u]

    La journaliste au milieu d’une foule masculine fait son travail, à savoir informer en étant sur place les spectateurs, jusqu’à ce qu’ un groupe de jeunes adolescents s’en prennent au Cameraman égyptien, en le tabassant. La journaliste se retrouve seule au milieu d’une foule d’hommes déchainés, y compris des “pères de familles” qui se mettent à la tripoter et la déshabiller.. et ce, durant 45 minutes environ.
    Jusqu’à ce qu’ avec l’aide un égyptien elle parvient à sortir de la marrée humaine, en évitant de justesse le pire surement : le passage à l’acte.

    Aucune intervention des forces de l’ordre car il n’y en avait pas tout simplement. Et la journaliste a déposer plainte pour viol.
    La journaliste de CNN americaine d’origine égyptienne, elle, a subit un harcèlement sexuel dit elle, par des policiers et militaires.

    Le débat ne cesse de prendre de l’ampleur, surtout que l’organisme Reporters Sans Frontières ( RSF) à lancer un communiqué pour demander aux rédactions françaises de rappeler les femmes qui sont ” sur le terrain” en Égypte.

    Je ne vous demanderais pas quel est votre opinion la dessus, car bien sur c’est horrible, et scandaleux. Mais ces actes ne sont pas isolés, elles ont eu le courage d’en parler mais ce n’est pas le cas de toutes les femmes qui ont des métiers à risque et ou le harcèlement sexuel peut vite arriver. Mais j’aimerais ouvrir le débat sur d’autres questions plus profondes :

    [center] – RSF ont ils raison de demander le rappel des reporters féminines ?
    – Reporter sans frontières un métier pas fait pour les femmes ?

    Les plaintes de ces femmes, permettront elles de faire connaitre le sort réservé aux femmes qui vivent ce genre de chose (ca peut être moi, vous, une amie). Ou au contraire, avec ce genre de dénonciation on ferme la porte aux journalistes reporters féminines faisant de cette profession un métier exclusivement masculin et ont donne raison aux agresseurs? [/center]

    A vous de me le dire.. [/b]

    [img]http://im.wk.io/images/v/59806a/videos-de-la-journaliste-francaise-agressee-sexuellement-place-tahrir-par-les-manifestants.jpeg[/img]

    #221936
    sarramak
    Spéctateur

    je suis d’accord avec cerise, c’est une solution adaptée a cette situation seulement , je pense que la sécurité de ses reporteurs est primordiales , en Egypte meme les égyptiennes ne sont plus en sécurité , j’ai une amie copte a l’universite qui est part pour 3 jours voir sa famille au caire , elle en pleurait disant qu’elle pouvait meme plus sortir en paix , et que les viols etaient a chaque ruelles ..c’est vraiment desolant de donner une telle image de son pays au monde..

    Le metier de reporter sans frontieres n’est pas un metier reserve aux hommes , ces femmes font ce metier en sachant les risques sont immenses et puis , y a autant de risques pour les hommes que pour les femmes ,leur boulot est souvent dans des zones danger , que se soit l’egypt ou l’afghanistan .

    #221937
    nabila88
    Membre

    je trouve tout a fait normal que RSF rappelle ses reporters féminins :makeup:
    malheureusement c’est pas nouveau ça en fevrier dernier une journaliste américaine (Lara Logan a subi la meme horreur à la meme place et si ça ce trouve par les mêmes personnes
    [size=10] [b]voila les faits [/b] [/size]
    Couvrir un évènement historique, au risque de sa vie. Une réalité vécue au Caire par Lara Logan, journaliste de CBS News au Caire. Chef des correspondants régionaux de la chaîne américaine depuis quatre ans, ce grand reporter s’était engagé à suivre la révolution égyptienne. Elle qui, native d’Afrique du sud, a grandi dans le spectre des révoltes qui agitaient son continent. Mais les manifestants pro et anti-Moubarak se sont barricadés dans une animosité envers les journalistes place Tahrir. Seize heures durant, Lara Logan et son équipe seront détenus par les renseignements militaires égyptiens début février, soupçonnés d’être «des espions israéliens». Témoignant avoir été «très intimidée» sur le blog politique du magazine «Esquire», la jeune femme décide de poursuivre ses investigations, déterminée à couvrir la révolte sans céder aux pressions politiques.

    Le 11 février, après plus de quinze jours de sanglants affrontements entre manifestants et les forces de l’ordre, l’Egypte est en liesse. Le président Hosni Moubarak a quitté le pouvoir, au terme de 29 années de règne. La place de la Libération exulte. La nuit, les klaxons retentissent dans le Caire, tout comme les cris de joie de la foule. Parmi elle, Lara Logan. La journaliste fixe ces instants d’histoire avec son cameraman pour son émission d’information «60 Minutes». Mais la cohue va l’éloigner quelques instants du reste de son équipe de tournage. Quelques instants de trop.

    ENCERCLÉE PAR 200 INDIVIDUS

    [b]«Elle s’est retrouvée, avec son équipe et leurs gardes de sécurité, encerclée par des éléments dangereux pendant les célébrations, explique un communiqué publié par la chaîne CBS mardi soir. Il s’agissait d’une bande de plus de 200 personnes survoltée jusqu’à la frénésie.» La jeune femme peine à retrouver ses collaborateurs. Et est rapidement repérée par un groupe de manifestants. «Elle a subi une agression sexuelle brutale et prolongée avant d’être secourue par un groupe de femmes et environ 20 soldats égyptiens.» Quelques heures plus tard, Lara Logan était rapatriée aux Etats-Unis. Elle est depuis en convalescence à l’hôpital.[/b]

    Si cette agression suscite l’émoi des titres internationaux, une source proche de l’affaire a révélé au «Wall Street Journal» que cette agression «n’était pas un viol», et ce malgré la durée des attouchements. CBS a refusé tout autre commentaire sur la journaliste, demandant à ce que soit respectée «sa famille et sa vie privée». Membre du conseil d’administration du Committee to Protect Journalists – programme d’aide aux journalistes victimes d’agression -, Lara Logan a multiplié les reportages de guerre –en Irak, en Afghanistan ou au Mozambique-, notamment pour GMTV, avant d’intégrer la rédaction de la chaîne américaine. «Elle est une journaliste brillante, courageuse et engagée», a déclaré le président de la commission, Paul Steiger, cité par «The Guardian».

    «C’EST MON HISTOIRE»

    Après sa détention le 4 février dernier, Lara Logan était brièvement rentrée aux Etats-Unis. Dans une interview accordée à Charlie Rose, dans son show diffusé sur PBS, elle avait confié à l’animateur son souhait de retourner en Egypte. «Il est très difficile pour moi d’être loin de cette histoire, avait-elle expliqué. Je le perçois dans un sens comme un échec professionnel. Je me sens comme si je n’avais pas réussi, parce que je n’ai pas pu vous livrer l’information et je prends cette responsabilité très au sérieux. Et vous le savez, nous travaillons toujours cette histoire, mais fondamentalement, c’est dans mon sang d’être là et d’être dans la rue et être à l’écoute des gens et à faire le meilleur reportage que je peux.»

    Emue, la jeune femme expliquait être consciente des risques qu’elle encourait. «Mais en même temps, je suis également conscient du fait que je peux mettre ma famille dans une situation très difficile. Vous savez, l’une des accusations les plus dangereuses que vous pouvez avoir contre vous, c’est de vous faire accuser d’être un espion ou un agent d’un gouvernement étranger. C’est le genre d’accusation contre quoi vous n’avez pas de défense et qui peut très facilement vous tuer et vous faites mieux de le prendre au sérieux.» [size=20] [b] [color=#000080]Lara Logan aura échappé à la mort. Pas à l’humiliation[/color] [/b] [/size]
    [img]http://4.bp.blogspot.com/-2oZQYd8-YMY/Tbn5ma2fbSI/AAAAAAAAOLg/gcvBlHfHra0/s1600/325970-lara-logan-ete-hospitalisee-apres.jpg[/img]

    [b]sans oublier l’histoire de [color=#000080]Wassila Batiche[/color] en Égypte novembre 2009 mais notre Wassila ne s’est pas laissé faire :boxe: mais dans d’autre circonstance et si elle était seule je pense quelle n’aurai pas put échappé à ça[/b]

    je pense que le risque est le meme pour un homme comme pour une femme seulement les femmes sont plus menacées que les hommes car ces barbares sont hétéros :je-reflechis:

    #221938
    Mota
    Membre

    Bonjour,
    BASSOUM, avant de répondre a tes questions j’aimerais bien commenter ce phénomène! et bien cela existe depuis longtemps en Egypte, vous pouvez voir des video sur youtube :mm: le peuple égyptien est agressif (faut pas généraliser) on a vus se qu’ils ont fait a nos compatriotes y a juste 2ans de cela ! ou encore pour l’harcèlement sexuel, les egyptiens ma3roufine bih, mais d’apres ce qu’on voie cet acte prend de l’ampleur apres la chute du régime Moubarak (apparemment ils aime “el metreg” et c’est tous se qu’il marche avec les arabes…hacha li ma yestahelch)
    et ce qui me rend dingue est qu’ils disent tjrs qu’ils sont qu’ils sont les plus fort et les plus important, ceci cela et oum douniya ou je ne sais pas quoi … yhabou yzoukhou bezzaf :mon-oeil: meme si l’Egypte est une grande civilisation faut pas l’oublier !

    sinon pour la demande de RSF du rappel des reporters féminines, je pense tout comme CERISE mais je pense que ce n’est pas une affaire d’intégristes ou autres, et comme je l’ai indiqué plus haut, c’est une habitude 3andhom ! donc ils faut suspendre l’activité des journalistes féminines jusqu’à ce que la sécurité règne à nouveau !

    pour la deuxième question, RSF ! ce métier consiste a couvrir un évènement qui peut être à l’autre bout du monde, pour informer le grand publique et surtout dévoiler une face cacher, enquêter, agir et soutenir, mais tout cela n’est pas chose facile … que sa soit pour l’homme ou pour la femme, ce métier est entourer en permanence de risques, de dangers, de menaces …etc donc je trouve que c’est un peu trop pour une femme ! moi qui est a la base contre le travail de la femme (ne faite pas trop attention a cette phrase :mm: pour ne pas sortir du sujet) donc selon moi RSF n’est pas un métier fait pour une femme !

    #221939
    luna
    Spéctateur

    – Avoir rappelé les journalistes féminins sur place est une bonne chose pour moi, car le risque est gros. Personnellement je serais pas resté avec des conditions pareils. Je préfère perdre la vie que de risquer un viol c’est trop terrible.

    – Maintenant interdire au femme ce genre de métier, je pense qu’on est pas obligé d’aller jusque là, parcontre on pourra ne pas les envoyer dans des pays aussi instable où le risque d’aggression physique est extrême. Ceci dit il revient à chaque personne de décider si oui ou non elle est apte à accepter telle ou telle mission.

    #221940
    tiziri
    Membre

    j s8 dacor avec toi luna j pense qu ya des pays ou il faut pa envoyè une femme chez eux
    le premier match de wassila batiche sur le terrain c etai au mois de ramdan elle entendu tout ce qu il faut la pauvre il lui ont rien laissè
    donc c pa egypte ou irak ou algerie la mentalitè des peuple et aussi il faut savoir si elle n a rien fait
    j etai au liban en plein raid aerienne j vous assure qu les journaliste et meme nous ont ete bien traitè le soir il nous fesai l appelle en sai jamai qu il manque quelqun

    #221941
    Wahiba
    Membre

    rappeler les journalistes féminines actuellement je trouve ça normal, le risque est trop élevé.
    leur interdire cette profession non même si je pense qu’elles courent plus de risques que les hommes. certes les hommes et femmes reporters sont exposés aux mêmes dangers, mais à ces dangers il faut ajouter le risque de viol qui, je pense, n’existe pas pour l’homme. après, les individus sont libres, en connaissance de cause, de choisir d’exercer cette profession ou non.
    mota, je voulais soulever le même point que toi : ce problème de harcèlement sexuel, voir d’attouchements ou viols ne date pas d’hier malheureusement. je ne suis jamais allée en égypte, et je déteste faire des généralités sur tel ou tel peuple, mais j’ai malheureusement souvent entendu des filles me raconter des horreurs après un voyage qu’elles avaient fait en égypte. une collègue à moi était en vacances avec sa soeur, elles se sont fait “emmerder” dans la rue, et elles ont répondu aux types en leur jetant des pierres. il y avait plein de flics partout donc elles craignaient pas grand chose, mais aujourd’hui je ne m’aventurerai pas dans les rues du caire.

    #221942
    mamapoule
    Spéctateur

    quand on accepete de faire un boulot on le fait entierement ou pas du tout on ne peut pas dire non moi je suis une femme ne m’envoyer pas la bas je suis contre qu’une femme fasse ce boulot car la constitution de la femme physique ou psychique est différente de celle de l’homme il y’a ces moments que vous connaissez toutes qu’on a pas envie de bouger alors la courir notre humeur change il y’a dans certain pays des fois des situations éxtreme qu’il faut sauter un mur grimper sur le toit d’une maison se retrouver bloqué des fois des jours que feriez vous “excusez moi messieurs pouvez vous vous tourner je vais changer de serviette ” et surtout surtout le viol on ne poura jamais comparer ca a se couper le main ou autre car une coupure ca se guerit mais etre violé et des fois par un groupe est une chose qui hantera a jamais la vie d’une femme et ne pourra jamais guerire

    #221943
    carpediem
    Membre

    RSF un metier reservé aux homme???
    non je ne suis pas daccord, reporter c une vocation et dans l’histoire plusieurs femmes ont brillament accompli ce metier.

    Rappeler les femmes???
    d’un point de vue professionnel c pas une solution, si on les raménent d’egypte à savoir où elles seront affectées plus tard et qu’est-ce-qu’il les attends!!
    je pense qu’à ce stade les superieurs doivent leur laisser le choix si les femmes reporter restent malgrés les conditions désastreuses et le risque d’agression sexuelle elles doivent le faire par choix.

    la persecution et les agressions sexuelles dans le milieu professionnel sont devenues monnaie courante ds notre société, dans le privé comme dans le publique mais ça passe inaperçu, contrairement aux occidentaux chez nous c’est un sujet tabou donc aucune femme n’ose pas denoncer cela, la plupart du temps sont tjrs blanchis et la victime se voit attribuer le mauvais role, on dira qu’elle a merité car elle lui souriait bcp, ou qu’elle s’habillait sexy, ……………………
    peut etre que si la loi accomplissait son devoir et que les violeurs et les agresseurs etaient emprisonés à vie alors les femmes perscutées se montreraient enfin pour punir leurs agresseurs.

    #221944
    Bassoum
    Membre

    Merci pour toutes vos réponses que j’ai lut attentivement.

    Vous dites tous et toutes presque que le rappel de RSF des journalistes est logique, mais la journaliste française en question n’a pas voulu rentrer justement, elle est restée en Egypte pour finir sa ” mission”, et elle a dit pareil que Carpediem a savoir : si je rentre et qu’on me laisse plus couvrir les evenements c’est que l’on donne raison aux malfaiteurs.

    Qu’en pensez vous ? La victime est elle trop courageuse ou juste égoiste pour ne penser qu’a elle et pas a celle qui viendront risquer leurs vies ?

    #221945
    luna
    Spéctateur

    Je pense pas que accepter de rentrer c’est donner raison aux malfaiteurs, c’est tout simplement proteger sa vie. On leur aurait donné raison -à mon avis- on ne réagissant pas et en faisant comme si rien ne s’est passé.

    La journaliste française est libre de son choi, ça peut être de l’inconscience ou du courage on ne sais pas mais je trouve pas que c’est de l’égoisme.
    Je me demande qu’elle sera sa réaction si elle subit un viol. est-ce qu’elle va assumer son chois?? un viol est jamais facile à vivre et ça laisse des séquelles à vie. A mon avis elle prend trop de risque. A moins qu’elle fasse attention et qu’elle ne descend jamais dans les foules…là c’est différent, elle prend des précautions donc elle se protège. Je pense qu’au fond elle doit connaitre la situation mieux que nous, elle est maitre de son jugement.

    #221946
    Mota
    Membre

    c’est sur que cette décision a l’air courageuse ! mais en réalité c’est juste pour avoir un coup de pub pour sa carrière 🙂 et je pense que cette journaliste ne va plus se jeter au milieu de la foule de la place “al tahrir “, donc elle va finir sa mission avec beaucoup plus d’attention !

    sinon je suis tout a fait d’accord avec LUNA 🙂

    #221947
    Bassoum
    Membre

    Merci pour les réponses. 🙂

    c’est sympa de débattre avec vous.

    Moi personnellement je pense que c’est un peu “trop” courageux de ne pas vouloir rentrer histoire de ne pas donner raison aux malfaiteurs.

    En France beaucoup de médias ont critiquer le communiqué qui a rappeler les journalistes femmes. Comme si c’était grave etc .. alors que comme vous l’avez dit c’est normal que dans des situations aussi grave, il faut prendre des mesures.

    Si RSF n’avait émis aucun communiqué, ont les aurait critiquer, quand il en font un ont les critique. C’est bien la mentalité très française à savoir ne jamais etre daccord.

    Pour ce qui est du peuple egyptien, il ne faut pas faire des généralités et c’est un pays ou moi je suis aller plusieurs fois, on y ressentais la sécurité et je connais des gens qui y ont vécu etc .. et qui n’ont pas eu de problème.
    Ca n’a pas été un pays touristique pendant des décénnies pour rien.

    Les européennes se baladaient meme en mini short dans des marchés etc.

    Mais comme l’a dit Mota, les peuples arabe marche avec el ” Metreg ” quand il y avais la dictature tout le monde se tenait a carreau, et maintenant c’est la véritable anarchie. Je ne dis pas que la dictature c’est mieux loin de la.. mais c’est un fait que je constate.

    Ce n’est pas nouveau cependant en Egypte, on se souviens tous des épisodes de qualifications de football. Et il y avait a l’époque meme une vidéo qui circulait du Cairo Stadium ou des filles (meme voilées) ont été peloter, tripoter et meme violer dans le stades sous un mouvement de foule, alors que la sécurité était présente.

    A croire que les forces de l’ordre sont complices avec les malfaiteurs.
    C’est malheureux.

    #221948
    carpediem
    Membre

    bassoumquand tu dis les arabes marchent juste avec le “metreg” c exact, et franchement pour des canibales comme ceux qui ont agressé ces femmes (biensur je ne vise tout le peuple egyptien) ils ne meritent que la dictature,
    dailleur ça me rappelle un reportage sur M6 juste aprés le debut de la guerre d’Irak les viols et les agressions sexuelles sont devenus frequents et une femme a temoingné:
    “avant les hommes avaient tellement peur des forces de l’ordre qui sont à l’image de Sadam Husein que personne n’osait deranger la femme, et maintenant qu’il est parti on pourrait nous violer en pleine rue”

    je ne suis jamais allé en egypte donc je peux pas commenter sur la sécurité,
    mais en algérie on peut pas dire qu’on vaut mieux, quand j’etait au lycé on avait tjrs un policier a 5Ometres et c’etait un cartier mal frequenté plusieurs fois les filles se faisaient agrréssé et jamais ils n’ont bougé le petit doit, alors les forces de l’ordres ne servent qu’a nous coller des amandes.

    #221949
    Bassoum
    Membre

    Merci Carpi.

    En effet, ils marchent au Metreg.

    C’est comme en Algérie, mouvement de foule et va voir si des femmes ne seront pas agresser. Rien que quand le stade 5 juillet a été ouvert aux familles avec une tribune spéciale, des jeunes se sont amusées a leurs envoyer des projectiles et leurs en faire voir de toutes les couleurs..

    alors que certaines étaient venus en famille soutenir l’EN.

    Donc c’est grave. En Tunisie c’est pareil, l’insécurité a pris de l’ampleur meme s’ils en parlent moins, et ca sera pareil en Libye.

    C’est scandaleux tout ca ..

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.