Dziriya magazine Forums Forum Général La présence ou l’absence d’un père influe-t-elle sur notre ?comportement.

  • Ce sujet est vide.
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 62)
  • Auteur
    Messages
  • #13481
    Jenna
    Spéctateur

    Abi, baba… en Arabe, papa en Français, tous ces mots pour désigner celui qui nous a engendré et pour lequel nous avons des sentiments de profonde affection ou au contraire, un profond ressentiment. Une chose est sûre, la présence ou l’absence d’un père influe toujours sur notre comportement. Qu’en pensez-vous ?

    #292278

    Bonsoir Un père est le pilier dans une maison, sa présence ést très importantes, du point de vue de l’Education, de la stabilité , du respect, c’est pas facile de le contredire, ou de le contrarier,

    Chez certaines familles, le Père était des fois très dur même traumatisant mais chez d’autres un Modèle tant par sa générosité et sa compréhension, des fois il est plus gentil que la Maman qui sera autoritaire, les rôles sont inversés.

    L’Education des Enfants se fait à deux, le Père à un rôle, qui sera déterminant dans notre vie et la mère aura un autre rôle qui sera un complément, mais différent est nécessaire.

    Darine

    #292279
    ilhamserine
    Spéctateur

    Chaque expérience de deuil est différente, tout simplement parce que chaque personne et chaque famille est unique. Néanmoins, pour avoir perdu mon père il y aura 12 ans dans quelques jours,c’était un homme discret, drôle réflechi … je l’admire tendrement encore aujourd’hui . J’étais présent jusqu’au bout du mieux que j’ai pu mais bon j’étais gamine,

    Bref,c’est ma mère qui ma eduquer,je m’en suis pris des coups dans ma vie, mais hamdoulilah jusqu’a l’heure d’aujourd’hui j’ai pas fait de conneri dans ma vie, malgré le coter dur de ma mére.

    #292280

    Athyerham rabbi pour ton papa ilhem. Ca devait être vraiment quelqun de bien.

    Quand mon père est parti, j’étais très jeune. Ma mère l’avait chassé, suite à cela il nous avait clairement fait savoir à moi et à ma petite soeur qu’il nous reniait , qu’il referait sa vie et que désormais nos soucis ne le concernait plus… et quel soulagement a été son départ ! Voilà la première pensée qui m’a traversé l’esprit. Il faut dire que mon paternelle, c’était loin d’être un modèle. Du coup j’ai grandi sans présence paternelle, et paradoxalement, j’ai trouvé cela très rassurant. Très tôt ma soeur et moi avions compris qu’on devait faire bloc autour de notre mère, et qu’il fallait compter que sur nous même. Nous avions très vite pris l’habitude de cette vie “sans homme ” à la maison. Ma mère n’a jamais voulu refaire sa vie ( Et pourtant, c’est pas les propositions qui manquait) et même moi et ma soeur étions farouchement opposées à l’arrivée éventuelle d’une présence masculine. Nous nous étions “libérées” du joug paternelle, ce n’était certainement pas pour retomber sur un type qui allait nous dicter sa loi.

    A 18 ans, j’ai recontacté mon père. Je veux être réglo avec lui et je veux qui le soit avec moi. J’estime qu’il n’a aucun droit sur moi, et que vu qu’il n’a jamais pris ces responsabilité, ne m’a pas élevé, il serrait hypocrite qu’il se la joue “papa” 22 ans plus tard. Nos rapports ne sont pas des rapports “père-fille” simplement des rapports d’adulte à adulte. je l’aime et je le respecte mais une fois de plus je suis celle que je suis grâce à ma mère, je n’ai pas de reconnaissance particulière envers lui.

    Jusqu’à présent, la paternité a toujours eu une connotation négative dans mon esprit. j’ai toujours porté un regard méfiant, voire méprisant, envers la gente masculine car pendant longtemps, j’imaginais difficilement qu’un homme puisse être différent de mon père.
    Aujourd’hui je nuance d’avantage mon propos. Hamdoulah pas tous les hommes sont comme mon père, mais ayant grandi avec une maman qui me répétait sans cesse ” tu ne dois baisser les yeux devant aucun homme sur cette terre. Regarde moi, j’ai été une épouse fidèle et attentionné et regarde ce que ça m’a coûté, donc reste méfiante”, je constate au jour d’aujourd’hui que cette absence de père a surtout conditionné mes rapports avec les hommes, en bien et en mal.

    #292281
    esmeralda53
    Participant

    j’ai pas connu ça , parce que mon père est mort , et j’ai gardé que de bons souvenirs… maisma fille a connu ça, elle a caché son jeu toute son ado… mais le jour de son mariage, elle a éclaté, et c là que j’ai compris, qu’il lui a tjrs.manqué…

    Les parents, devraient comrpe”ndre, qu’on ” divorce ” de son conjoint , mais pas de ” ses enfants “..

    àa marque, ça marque …….. et je le dis en connaissance de cause….

    #292282
    Mota
    Membre

    Salem,

    Effectivement un père est le pilier de la maison, sa présence est importante voire indispensable … peut etre ils sont dure avec nous parfois, mais une chose est sur, il ne veulent que notre bien !

    Ilham Désolé pour toi “rebi yerham ton pere” et tous nos morts

    #292283

    Bonjour les Filles

    @Cerisesurlgheto, J’ai lu et relu ton histoire, et le courage de ta Maman et cela m’a fais rappeler mon histoire et ce combat de tous les jours , à quelques différences près, je salue ta force de caractère et ton ambition, ma fille a été plus compréhensive avec son Papa, mais mon Fils ne veut rien savoir, je retiens sa phrase “Maman,je ne le connais pas, la seule personne qui j’ai eu pendant des années c’est toi Maman, ne me force pas à aller vers lui, il n’existe pas pour moi”

    Ce sont des paroles dures,son Papa lui a écrit, mais il n’a rien voulu savoir, et depuis j’évite de lui en parler alors qu’il est malade, j’ai essayé.

    Pour revenir à ton Histoire je te dis Chapeau Bas, une bonne leçon de la vie à comprendre avec respect.

    je t’ :biztimide:
    Darine

    #292284
    sab1986
    Membre

    oui je pense que la place d’un papa est tres importante dans une famille c’est le pilier comme on dit !
    moi mon papa c’est ma vie et je ne me vois pas vivre sans lui on est tres complices on se dit tout ! il est tres marrant, honnete, gentil, genereux bref c’est le meilleur a mes yeux !!!

    defois je me dis peut etre que je l’aime plus que j’aime mon mari :je-reflechis: lol

    et grace a lui je suis parti de la maison avec de tres bonne bases hamdoulah et il est toujours dans le besoin !

    c ‘est bizar mais je me dis toujours que je prefer mourir avant mes parent car je ne pourrais pas vivre dans cette vie sans eux

    bref rabi ikhalihoum liya nchallah et preserve vos parent egalement :biz:

    #292285
    odealajoie
    Spéctateur

    Moi comme toi sab mon pere c’est ma vie, il a passe une enfance tres difficile, fils de Chahid, il n’a jamais connu lui mm son pere. Il nous dit toujours en nous embrassant que lui petit revait d’un baiser de son pere, Il est plein d’affection pour nous, moi en particulier. Je le respecte et je l’aime beaucoup, et je le lui montre d’ailleurs il m’appelle OUMAYEMA la petite maman. Il nous conseille et nous guide vers le droit chemin. hamdoulillah

    #292286
    mima16
    Membre

    mon ppère c est tt mon amour , je l aime plus que tt au monde , il a fait de moi la fille la plus heureuse , puis à passé la relève à mon mari sans pour autant m oublier

    je crois que c est mon papa qui a fait de moi ce que je suis aujourd hui, et oui un peu plus que ma maman , sans lui je n aurait pas été moi mm

    papa mon nounours je t aime

    #292287
    houria0563
    Spéctateur

    CeriseSurLghetto,je suis désolèe pour toi.tu t’en aies bien sortie c’est l’essentiel.un grand respect pour ta maman.
    pour ma par, mon père me battait,pendant toute mon adolescence.
    ce que je viens d’écrire,c’est la première fois que j’ai le courage de le dire et bizarement ça me fait du bien.merci jenna.cerise :biz:

    #292288
    lili
    Membre

    rabi yerham ton pere ilham :biz: et cerise , ta maman c’est quelqu’uns d’adorable ça se vois , rabi ichadhalek inchallah :priere:

    Houria , je suis vraiment désolée pour toi , on est la pour t’couté si tu as envie d’en parler :biztimide:

    Pour ma part mon papa est une personne adorable tendre , et très gentil , je l’aime énormement 🙂

    #292289
    ilhamserine
    Spéctateur

    Merci les filles et Mota 🙂

    Moi je l’es pas vue quand il était mort,je me souviens que j’étais chez ma grand-mére,a 6h du matin mon oncle vient m’annoncer que mon papa il est partie,mais il se trouve en haut avec Allah,j’ai pas pleurer au moment,et il veulent pas que je le vois,alors j’ai une flemme au fond de moi,de ne pas le voir quand il étais au point de partir,j’ai hâte de le revoir,de le dire mes sentiments,et maintenant c’est plus fort que moi,mais j’en veut ma famille,j’étais gamine,conne,j’ai bien voulu aller voir sa tombe,mais ma mére me dissait c’est pas bien,et si je veut pleurer je pleura à la maison,

    Les images sont là de toute façon, c’est un vrai traumatisme. Voir l’être qu’on aime le plus au monde partir de cette façon.

    Cerise,Je te souhaite force et courage et je pense à toi, il y a des moments très durs mais la vie offre souvent aussi des échappées belles,Courage ma belle !

    #292290
    Anonyme
    Invité

    Allah y rahm les papas disparus…

    Moi aussi j’aime fort mon papa, il a toujours été la pour moi, lorsque j’étais enfant il etait très strict mais c’est en grandissant que j’ai compris que si il etait comme ca c’etait pour l’unique raison de nous donner une bonne éducation!

    #292291
    Jenna
    Spéctateur

    Merci les filles d’avoir répondu à mon sujet.

    Pour ma part, j’ai eu une enfance très difficile. Mon père, qui voulait en premier un garçon, a eu une fille. Il m’a rejeté ainsi que ma mère. Les coups et les humiliations faisaient parti de mon quotidien. Ma mère ne m’a jamais soutenue. Par contre, lorsque mon frère et ma soeur sont nés, ils les a choyés, aimés. Je n’ai jamais compris son comportement. Ma mère ne m’a jamais donnée les vrais raisons.
    Mon père, militaire de carrière, était un homme dure, a fait un mariage arrangé. Il pensait que toutes les femmes étaient des prostituées. A sa mort, lorsque j’avais 11 ans, je n’ai pas pleuré à son enterrement. Je l’ai haï. J’ai donc grandi sans père. En l’absence d’amour de ma mère, je me suis donc réfugiée dans les études. Je voulais m’en sortir à tout prix. Paradoxalement, lorsque j’ai eu 20 ans, je me suis engagée dans l’armée en tant que réserviste. L’image de mon père était toujours présente. Aujourd’hui, je suis avec mon compagnon, que j’aime à la folie, qui a malheureusement connu la même situation d’avec son père. Nous nous sommes bien retrouvés. lol. Voilà mon histoire. Si j’ai des enfants, Inch’Allah, j’éduquerais différemment mes enfants. Merci de m’avoir lue.

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 62)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.