Dziriya magazine Forums Forum Général SELON UN CHEIKH D’AL-AZHAR, LE HIJAB N’EST PAS UN “DEVOIR RELIGIEUX”

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #15258
    bibila
    Membre

    Le cheikh Mustafa Mohamed Rached, éminent professeur de la charia et du droit islamique à la prestigieuse université d’Al-Azhar en Egypte, est au coeur d’une vive polémique.

    Et pour cause, dans sa thèse de doctorat, récemment soutenue, ce Cheikh explique que “le hijab se réfère à la couverture de la tête, qui n’est pas mentionné dans le Saint Coran. Néanmoins, un groupe de chercheurs a insisté avec véhémence sur le fait que le voile est à la fois un devoir islamique et l’un des piliers les plus importants de l’islam”, rapporte le site womennewsnetwork.net, un portail d’information consacrée à la condition féminine dans le monde.

    Selon ce Cheikh d’Al-Azhar, les défenseurs du hijab comme devoir islamique ont toujours avancé de “fausses preuves”. Ils “ont décontextualisé les versets du Coran et les ont interprétés selon leurs propres convictions, tout en suivant les anciens savants, comme si ce qu’ils avaient dit était sacré et, par conséquent, non soumis à l’ijtihad (jurisprudence)”, a-t-il précisé.

    “Ces savants ont interprété les versets dans leur sens global, en apportant une explication sur les causes de leur révélation, intentionnellement ou en raison de leur capacité intellectuelle limitée résultant d’un problème psychologique. Pire encore, ils se sont penchés sur des centaines de questions importantes en suivant la même méthodologie”, a-t-il encore assuré en relevant que littéralement, le hijab signifie “voile”, “rideau” ou encore “séparation”.

    Le verset dit : “Quand vous demandez quelque chose aux épouses du Prophète, faites-le derrière un voile. Vos cœurs et les leurs n’en seront que plus purs. Vous ne devez pas offenser l’Envoyé de Dieu ni épouser ses femmes après lui. Ce serait un énorme péché auprès de Dieu” (Al-Ahzab, 33-53).

    “Le terme hijab est ensuite supposé être une séparation entre les épouses du prophète et ses compagnons”, admet-il. Mais, en aucun cas, ce verset ne s’adresse aux femmes musulmanes, sinon cela aurait été clairement dit. “Les défenseurs du hijab comme devoir islamique de base attribuent des significations différentes au voile, passant du hijab au khimar jusqu’au jalabib, ce qui montre qu’ils se sont écartés de la véritable signification qu’ils avaient l’intention d’aborder”, précise-t-il.

    Signalons enfin que la lecture proposée dans cette thèse de doctorat n’a pas manqué de susciter une véritable controverse et de nombreux autres hommes de religion en Egypte sont montés au créneau pour démentir et contredire cette thèse. Jusqu’à l’heure actuelle, le débat demeure houleux au Caire…

    La Rédaction de NessNews avec Algérie Patriotique

    #419255
    tiziri
    Membre

    bibila le sujet a deja etai traitè sur le forum
    moi je demande juste une chose avant d ramenè des information cherchè plus
    car sur d autre site le monsieur en question n est pas un cheikh et il a fait des etudes

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.