Le 11 avril devient officieusement la journée nationale de la robe berbère

Un groupe de femmes vêtues de robes traditionnelles berbères, conduit par Mourad Messali initiateur du projet, s’est promené dans les rues d’Alger dans le but de faire du 11 avril la journée nationale de la robe berbère.

Ce qui n’a pas manqué de titiller la curiosité des passants algérois qui avaient un avis mitigé sur la question. Si certains ont applaudi et encouragé ce rassemblement, d’autres n’ont pas vraiment appréciés l’objet de cette manifestation.

Mourad Messali explique aux médias présents : «Notre objectif est de renouer avec les coutumes et les traditions. L’Algérie est un pays multiculturel. Nous sommes ici pour la convergence des cultures».

Le choix s’est porté sur Alger car elle est la capitale de tous les algériens. C’est le message qu’à voulu faire passer Lila Boulma, marraine de l’évènement. Cette dernière n’a pas manqué de souligner que «La robe kabyle ne se porte, malheureusement, qu’en Kabylie et encore… que lors des fêtes de mariage. C’est l’occasion aujourd’hui de la faire sortir. De plus, nous avons perdu beaucoup de nos traditions et de nos coutumes. Nous sommes là, dans la capitale, pour dire que nous continuons à exister avec notre culture trois fois millénaire».

La marche s’est terminée par un rassemblement devant la Grande-Poste d’Alger qui a été rapidement démantelé par les services de sécurité sous prétexte que cette manifestation n’était pas signalée aux autorités et donc “non autorisée”.

Pour les initiateurs, cette marche est un acte de résistance ! Et on le comprend lorsque l’on sait que le mois dernier, de nombreuses femmes ont défilé en haik traditionnel sans autorisation préalable et sans être inquiétées ! Pourquoi la robe berbère fait-elle si peur ?

Dziriya.net – 14/04/15

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.