Les innombrables vertus du curcuma

Le curcuma (en arabe kourkoum), nommé également “safran des Indes” est réputé depuis des millénaires, notamment par les indiens, pour ses effets favorables pour la santé. En effet, le curcuma est utilisé dans la médecine indienne comme remède à de nombreux maux. Tout récemment, des chercheurs occidentaux ont mis en évidence, à travers de nombreuses études, ses actions avantageuses pour la santé.

De la même famille que le gingembre, cette épice, originaire du sud de l’Asie, est très employée dans la cuisine indienne. Elle donne une belle coloration aux plats qu’elle parfume de notes assez particulières grâce à sa principale molécule : la curcumine. Grâce à sa consommation quotidienne, la population indienne est beaucoup moins touchée par certains cancers fréquents dans les pays occidents comme le cancer du sein ou des poumons.

Ses propriétés anti-cancéreuses

La curcumine est un puissant antioxydant qui permet de réduire l’inflammation sans aucun effet secondaire. Selon l’American Cancer Society, cette molécule inhibe la survie des cellules cancéreuses et bloque la prolifération des cellules. Aussi, elle peut être utilisée comme un remède contre les effets secondaires provoqués par les traitements du cancer comme la chimiothérapie.
Une autre étude publiée en 2008 dans la revue Clinical Cancer Research explique que la curcumine a la capacité d’arrêter temporairement la croissance avancée de cancer du pancréas et de réduire la taille des tumeurs.
Bharat Aggarwal, professeur en cancérologie à l’Université du Texas MD Anderson Cancer Center, déclare que la curcumine peut attaquer plusieurs cibles liées au cancer en brouillant les récepteurs qui permettent à la tumeur de croître et de s’étendre. Il a également déclaré, toujours dans le cadre de cette étude, qu’il ne leur pas pas été en mesure définir un seuil de toxicité de la curcumine. Cette molécule aurait également l’incroyable capacité de protéger les cellules saines.
D’autres recherches ont montré les pouvoirs de la curcumine peut aider à prévenir ou traiter les leucémies, les myélomes et lymphomes , ainsi que les cancers du cerveau et de la vessie.

Autres propriétés

L’épice a également montré des résultats prometteurs dans la protection contre les maladies de la peau, l’insuffisance cardiaque, les ulcères d’estomac, les maladies inflammatoires de l’intestin, les infections et l’hypercholestérolémie.
Anti-inflammatoire et anti-oxydant reconnu, une étude “Phytotherapy research” démontre que cette épice aurait des effets bénéfiques pour lutter contre les dépressions graves. D’après cette étude, la curcumine serait aussi efficace que le célèbre anti-drepresseur “Prozac” et le tout sans aucun effet secondaire.
Aussi, l’inflammation chronique interne est une cause du développement de nombreuses maladies reliées au vieillissement, y compris la maladie d’Alzheimer. Le curcuma possède d’excellentes propriétés anti-inflammatoires.
Enfin, le curcuma facilite la digestion en permettant une meilleure sécrétion de la bile et exerce, donc, une action de détoxifiant hépatique.

Comment le consommer ?
L’association de curcuma et de pipérine, l’une molécule présente dans le poivre noir, augmente l’absorption du curcuma de 150%.
Vous pouvez l’utiliser pour parfumer vos plats de légumes et de viandes. Le curcuma se marie à merveille avec le poulet. Vous pouvez aussi l’ajouter à vos vinaigrettes, au riz ou aux pâtes mais aussi dans vos tisanes. Dans ce cas, associez-le au gingembre et au citron.

Quelques précautions
Pour une meilleure efficacité, vous pouvez le prendre en gélules mais dans ce cas, vous devez respecter les doses limites inscrites sur la notice. Si vous prenez des anti-inflammatoires, des anti-acides ou des médicaments contre le diabète mieux vaut demander l’avis de votre médecin.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.