L’invasion de la Djebba (robe de maison algérienne)

Alikoum el Bonsoir,

Aujourd’hui : commémoration. Pas de fleurs, elle en a déjà assez. J’ai décider de rendre hommage à l’unique, la symbolique et l’alliée des femmes algériennes de toutes les contrées réunies .. roulement de tambour..: La Djebba.

Appelez la Djeba, du latin djebbus ou Bed3iya (ouest algérien) ou encore ropa ta3 el dar pour les intchimes, ou bien chouchoutez-la et dites lui : robe d’hôtesse, robe d’intérieur ou robe de maison algérienne.

Pour la petite histoire, quand j’étais petite, la vision de “cette chose” m’insupportait. Je trouvais ces robes immondes, fleuries, sans formes, destinées à couvrir les bassins trop développés des Taties et des Mamies. Mais un jour j’en ai reçu une, rouge aux fleurs blanches avec des manchettes “espagnoles” en élastique, Et la => déclic. C’est en portant la djeba que j’ai compris son charme. Depuis, plus rien ne m’arrête et les commerces non plus ne s’arrêtent plus.

L’engouement pour la Djeba est né. Si autrefois elle était cousue à la maison, avec une vieille machine à coudre, du tissu frais et peu de détails, aujourd’hui la bed3iya est tendance. A fleur, à pompons, unie, à volants, berbère et je-ne-sais-trop-quoi. Les jeunes filles se les arrachent et les mamans en raffolent. Et qui cou ces milliers de robes d’intérieur hein? c’est le scoop de l’année, les médias vont tremblés : les Chinois bien sûr.

Ewiiiii khti, ta djeba darouha chnawa c’est pour ça qu’elle ne t’a coûté que le prix d’un menu frittes/omelette/supplément Hrissa. ElBessss yal guéliiiiil Vingt Mille !

Mais deux secondes : pourquoi les algériennes aiment tant la Djeba ?! Hein Jamy?

– Parce que c’est confortable, on s’y sent bien et surtout c’est Messtour. Que t’ai des invités surprises ou deux plombiers qui traînent dans ton appart : en deux coup/trois mouvements tu as dissimuler tes belles rondeurs grasse-ieuses gracieuses.

– Parce que parait-il : c’est la tenue d’intérieur préférée des hommes algériens. Ces coquins aiment vous voir mesdames en Djebba. Ils se sentent rassurés. Mouais c’est ça. Donc jetez vos nuisettes Aubade qui coûtent Bagra w bentha et investissez dans des Djbeb transparentes ta3 el marché. Yhabou riht el bled, donnez lui du mantoudj chinois bladou.

– Parce que c’est pas cher, kitch mais joli. Et chaque saison sa collection. Souvenez vous de la Djebba Nancy Ajram, cette année c’est la Tounssiya qui est tendance. Lagerfeld avec ses petites robes noires peut vite aller se rhabiller. Il a rien capter au style. e’chib wel 3ib.

– Parce qu’elle est climatisée et laisse passer un petit courant d’air juste en dessous qui est juste jouissif quand il fait 45 degrés Celsius à l’ombre.

– Parce que ça sert à tout, le ménage, recevoir, prier, cuisiner, .. On remonte chaque coté pour l’aggriper à la kilota et en avant les taches du quotidien. Technique 100% Dz.

Moi qui traîne tant en jogging, en pyjama à la maison, je me surprend à toujours glisser une djebba dans ma valise, pour un voyage, pour être à l’aise, pour le “au cas ou” y’aurait des invités surprise ou un dégât des eaux. Donc vous le savez, testée et approuvée. Jamais sans ma djebba. L’immonde, sans forme, dissimule aujourd’hui mon bassin bylka, mes hanches rebeux et mon bonnet généreux. (Ca rime en plus!) Donc ne m’en voulez pas, je suis comme ça.

Et vous qu’elle est votre histoire avec la Djebba ?

 

Bassoum

14 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.