L’utilisation d’un ventilateur pendant le sommeil réduit le risque de mort subite du nourrisson

Une étude des Drs Kimberly Coleman-Phox, MPH, et collaborateurs, de la division de recherche Kaiser et de l’université de Californie, est publiée en octobre 2008 dans le journal médical Arch Pediatr Adolesc Med.

L’objet de l’étude était d’examiner la relation existante entre la ventilation de la chambre pendant le sommeil et le risque de décès soudain du nourrisson.

Les participantes à l’étude furent les mères de 185 enfants en bas âge ayant eu un diagnostic confirmé de mort subite du nourrisson et de 312 mères d’enfants en bas âge choisies de manière aléatoire tout en étant assorties sur le plan du lieu de résidence, de la race, de l’appartenance ethnique et de l’âge.

Les résultats ont montré que l’utilisation pendant le sommeil d’une ventilation est associée à une réduction de 72% de la mort subite du nourrisson. La réduction du risque de mort soudaine a été plus prononcée dans les environnements défavorables de sommeil. Par exemple, l’utilisation d’un ventilateur lorsque la température ambiante était plus chaude fut associée avec une plus grande réduction du risque de mort subite. De même la réduction de la mortalité suite à l’utilisation d’un ventilateur fut plus grande chez les enfants en bas âge placés dans la position sur le ventre ou sur le côté versus sur le dos. L’utilisation d’un ventilateur a été associée aussi à une plus grande réduction du risque de mort subite chez des enfants en bas âge qui ont partagé le lit avec une personne autre que leurs parents ou avec un parent. Quelques différences dans les effets de l’utilisation d’un ventilateur n’ont pas atteint la signification statistique. En conclusion, l’utilisation d’un ventilateur peut être une intervention efficace pour diminuer davantage le nombre de morts subites du nourrisson dans des environnements défavorables de sommeil.

lemidi-dz.com

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.