Unbreakable project contre le viol

Le projet Unbreakable -qui se traduit par incassable- est un Tumblr lancé en 2011 par Grace Brown, une jeune photographe américaine de 21 ans. Ce site est rapidement devenu un espace d’expression pour les victimes de viol. Ces dernières sont photographiées avec une pancartes où elles inscrivent quelques mots sortis de la bouche de leur agresseur :

“Ce soir, on fait comme papa et maman.”,”Est-ce que tu aimes ça ?”

Ainsi, les victimes partagent une partie de leur souffrance avec les internautes et prouvent à leur agresseur qu’elles arrivent à surmonter ce traumatisme.

Ce projet participatif affiche déjà plus de 2000 clichés sur son Tumblr. La vidéo présentant ce projet rappelle qu’une femme sur trois et un homme sur cinq ont subi ou subiront des abus sexuel au cours de leur vie, mais le pire est que ces victimes portent rarement plainte, persuadées que c’était de leur faute. Quand elles ont le courage de porter plainte, la majorité des violeurs n’iront pas en prison.

Pourrait-on transposer ce concept en Algérie où le viol et la pédophilie prennent une ampleur plus qu’inquiétante ? La réponse est mitigée car, quand bien même les victimes ont besoin de parler pour dépasser le choc qu’elles ont subi, la société algérienne ne permettra pas à ces victimes de s’exprimer. Par pudeur peut-être ? Ou par hypocrisie ? De plus, certaines victimes entrent dans un processus de déni où elles n’admettent pas qu’elles ont été violé, pire encore, certaines se sentent coupable.

En attendant, pourquoi ne pas lancer le même concept en prenant soin de cacher l’identité et le visage des victimes ? Qu’en pensez-vous les dziriyatnautes ?

Dziriya.net – 26/09/13

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.