Une marche pour revendiquer l’officialisation de Tamazight à Tizi Ouzou

Près de 600 personnes se sont rassemblé dans les rues de Tizi Ouzou pour marquer le jour de l’an Berbère, Yennayer 2960. Ils ont organisé une marche, à partir du quatre chemin de 20 Avril, jusqu’au siège de la Wilaya, toute en scandant leur revendications « classiques », en l’occurrence l’officialisation de la langue Amazigh et la consécration du 12 janvier, une journée chômée et payée, à l’instar des autres jours nationaux et religieux.

Notons que c’est le Mouvement pour l’Autonomie de Kabylie (MAK), présidé par le chanteur Ferhat Mehenni, qui a appelé à cette marche. Les manifestants, des étudiants dans l’ensemble, ont scandé des slogans contre le pouvoir, pour mettre l’accent sur la nature de l’opposition de la Kabylie qui ne cesse de revendiquer ses droits linguistiques et culturels.
Le nouvel an Berbère a été marqué, comme d’habitude, par la paralysie de la plupart des villes de la wilaya, puisque les citoyens ont préféré rester célébrer Yannayer chez eux, en famille. En outre, tous les établissements éducatifs, centres de formation et universités ont fermé leurs portes pendant cette journée, après que les élèves et les étudiants se soient absenté des cours.
Cependant, le taux d’absence dans les entreprises et les institutions économiques, a varié d’une région à une autre. Selon des sources locales, certains travailleurs ne se sont même pas présentés à leurs postes, profitant des célébrations de la fête de Yennayer.

El khabar

 

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.