Vaccination contre le virus H1N1 : Les femmes enceintes de plus de 20 semaines prioritaires

“Toute personne vaccinée est protégée contre le virus H1N1”, a affirmé, hier, lors d’un briefing avec les représentants de la presse, le chargé de la communication du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Slim Belkessam.

Devant un parterre de journalistes, l’intervenant a mis en exergue l’importance du vaccin surtout pour les femmes enceintes “Toute femme enceinte de 20 semaines ou plus devrait se faire vacciner” et d’ajouter que “quant à celles dont la grossesse est moins de 20 semaines, elles devraient également se faire vacciner dans le cas où leur état de santé est déplorable”. M. Belkessam a affirmé que les 900 000 doses de vaccin importées auprès du groupe pharmaceutique britannique Glaxo Smith Kline “GSK”, implanté au Canada, sont toutes adjuvées, car “sur les quatre laboratoires, mondialement renommés, GSK a été le seul qui a accepté de travailler avec l’Algérie depuis le mois de mai dernier, et les vaccins de ce laboratoire contiennent des adjuvants”. A propos d’éventuels effets secondaires du vaccin, le représentant du ministère de la Santé s’est contenté de déclaré que «le même type de vaccin, à savoir, le dénommé Arepanrix, est utilisé dans 36 pays à travers le monde».
Concernant le lancement de la campagne de vaccination en Algérie, M. Belkessam a déclaré que “le retard accusé est dû à l’évolution de la grippe A et aux différents types de contrôle”. Le chargé de communication a expliqué que le vaccin doit passer par trois types de contrôle en l’occurrence, le contrôle technico-administratif, physico-chimique et microbiologique. Quant aux centres de vaccination réservés aux femmes enceintes, ils seront désignés incessamment. Pour ce qui est de la date du début de la campagne de vaccination, M. Belkessam a affirmé que l’opération ne sera lancée qu’après réception du rapport final des trois laboratoires spécialisés, en l’occurrence l’Institut Pasteur, le laboratoire de toxicologie d’Alger et le laboratoire de contrôle des produits pharmaceutiques. En ajoutant qu’elle se fera avant la fin de l’année, c’est-à-dire “dans quelques jours”.
A propos du nombre de décès liés à la grippe A/H1N1 enregistrés en Algérie, il a atteint les 36 cas. Le représentant du ministère de la Santé a souligné que «parmi les personnes décédées, la majorité souffrait de maladies chroniques». Interrogé sur les personnes qui refusent de se vacciner, M. Belkessam a indiqué qu’«elles sont iniquement mal informées» et d’ajouter que “le vaccin protège et le virus peut tuer”.
Sur les modalités de la répartition du vaccin à travers le territoire national, l’intervenant a affirmé que le syndicat des pharmaciens, le Snapo, a été sollicité pour assurer l’encadrement et la tracabilité du vaccin distribué sur les 8 000 officines réparties sur les 48 wilayas. Par ailleurs, M. Belkessam, a indiqué que le médicament antiviral “Oseltamivir” “sera disponible, gratuitement, à partir de la semaine prochaine dans les officines pharmaceutiques pour les personnes présentant un syndrome grippal et justifiant d’une ordonnance médicale». Un total de 6.500.000 boites d’Oseltamivir de dosage adulte importées, ainsi que 48.000 boites fabriquées par le groupe Saïdal de dosage adulte et un million d’autres de dosage pédiatrique sont disponibles, a-t-on fait savoir.

22/12/09
Crédit photo : Horizons-dz.com

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.